LA MORT DE NGAIDO BA Par Amadou Lamine SALL

MACKY SALL II:FACE À L’HISTOIRE! PAR Amadou Lamine SALL, Poète Lauréat des Grands Prix de l’Académie française
MACKY SALL II:FACE À L’HISTOIRE! PAR Amadou Lamine SALL, Poète Lauréat des Grands Prix de l’Académie française
Partagez ce contenu!

LA MORT DE NGAIDO BA Par Amadou Lamine SALL

Il m’est toujours difficile de croire que certaines personnes peuvent mourir.
Notre cher, si cher frère et ami Ngaido en fait partie.
Comment des êtres pareils peuvent nous quitter et à jamais ?
Je suis un croyant mais j’ai le droit d’être peiné et malheureux.
Oui, tout a été dit par ses amis, ses proches  : Ngaido était l’ami de tous. Il savait se faire aimer. C’était un homme de paix et de consensus. Il vous donnait envie de vivre et d’espérer ! Quel bonhomme ! Oui, une belle, une très belle âme !
Le Sénégal perd un fils magnifique dont la culture était la respiration. Courageux, il savait l’être. Ce n’était pas un muet. Il s’assumait. Il se faisait respecter. Dans l’ombre,
il faisait avancer les choses. On ne touche pas aux créateurs. On respecte la culture.
Il était difficile de ne pas aimer Ngaido. Il fut un ambassadeur hors pair du Sénégal. Il avait encore beaucoup à nous apporter.
Restons avec lui. Ne l’oublions jamais. Nous, nous savons qu’il nous manquera.Amadou Lamine Sall, poète-18 janv.

DÉCÈS DE NGAÏDO BA : L’HOMMAGE DE IDY

« Nous venons d’Allah et retournons à LUI. Pardon et Miséricorde d’Allah sur son serviteur Cheikh Ngaïdo BÂ. Mes condoléances à sa famille, à son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République, à tous les membres du CESE, conseillers comme personnel, et au peuple sénégalais tout entier, en particulier au monde des Arts et de la culture dont il fut une icône.
Cheikh Ngaïdo BA était le Président de la Commission de l’Artisanat, de la Culture, du Tourisme et des Sports. Il était un conseiller exemplaire, très compétent et dynamique dans le travail, et très engagé pour l’institution ainsi que son pays. Il a toujours fait preuve d’assiduité et d’une grande ponctualité pour les sessions. Le CESE a perdu un grand homme.
Le dernier souvenir que je garde de lui est notre rencontre, le Jeudi 10 Décembre 2020 lors de ma première réunion du bureau du CESE dont il fut un éminent membre. Nous lui avions confié la mission de mobiliser le monde du cinéma et de la culture, notamment les réalisateurs de séries télévisées, (puissants moyens d’éducation et de sensibilisation du peuple), sur le thème de l’émigration de notre jeunesse (mbeuk mi) que Son Excellence Monsieur le Président nous a confié comme première mission en 2021, en rapport avec l’emploi des jeunes. Ngaido, ce jour-là, nous avait gratifié de conseils avisés et sages sur la meilleure approche de cette question.
Nous sommes toujours porteurs de projets au moment du départ…C’est la définition même de la Vie, mouvement, écoulement… comme le sablier dont le verre du haut nous serait caché et dont chaque grain de sable qui tombe peut être le dernier…
Qu’Il Plaise au Maître des Sabliers, de l’Aube et des Mondes (SWT) d’Inscrire Cheikh Ngaïdo parmi les âmes apaisées qu’IL Invite en ces termes, dans la Sourate 89 « l’Aube », versets 27 à 30  : « O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée, entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans mon Paradis »


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*