Inondations, 3ème Mandat et autres dégâts !Par Oumou Wane

Partagez ce contenu!

Inondations, 3ème Mandat et autres dégâts !Par Oumou Wane

N’y allons pas par quatre chemins et disons-le clairement, le débat qui anime l’opinion au Sénégal sur le 3ème mandat de Macky Sall, rase les pâquerettes et est totalement stérile.
En effet, au lieu de nous enflammer sur une rumeur politicienne, nous devrions discuter de sujets bien plus urgents à l’heure du coronavirus, des inondations et autres menaces qui pèsent sur notre pays. Oui, ce débat est vain ! Et non seulement il est inutile, mais en guise de grande conversation nationale, ce que l’on voit fleurir depuis quelques temps, c’est une hystérisation du débat public avec des arguments de plus en plus triviaux et radicaux. La nature ayant peur du vide, le camp présidentiel ne démentant rien et n’argumentant sur rien, les vessies sont prises pour des lanternes !
Enfin, je veux compatir avec les populations sinistrées par les inondations, qui se sentent abandonnées par l’Etat et pointent sa responsabilité en matière d’aménagement du territoire. Que voulez vous ? Lorsque des maires à tir-larigot dealent les terrains au nez et à la barbe du pouvoir central que pouvez vous faire ? Juste constater !

Sommes nous vraiment prêts pour la décentralisation ? Mais non !

Bien sûr, il nous manque des infrastructures, mais qui pouvait prévoir qu’il pleuvrait en 1 jour plus qu’en 3 mois en saison normale ? On ne peut que déplorer les dégâts importants et la perte de vies humaines, mais le président Macky Sall en déclenchant le plan Orsec, a mobilisé tous les moyens disponibles et s’il ne peut pas empêcher toutes les crises, il les atténue au maximum.
Mais permettez-moi de revenir sur le 3ième mandat. Admettons, si l’on prend un peu de recul, que c’est tout de même absurde. Il y a certainement un goût naturel au Sénégal pour ce genre de foire d’empoigne et cette folie médiatique, mais pourquoi croyons-nous que si Ouattara et Condé, les Présidents ivoirien et guinéen ont posé des actes allant dans le sens de leur candidature pour un 3ème mandat à la tête de leur pays, le chef de l’Etat sénégalais va les suivre ? A t’on l’habitude de voir notre président calquer ses décisions sur celles des autres ? Si Macky Sall fait un troisième mandat, c’est que le peuple lui aura forcé la main car rappelons-le, le peuple est au dessus de la constitution et la nature a peur du vide !
Enfin, à moins qu’il ne s’agisse là d’un désir inconscient de notre part, tant l’on sait en notre for intérieur, que Macky Sall, s’il n’est pas un surhomme et ne fait pas la pluie et le beau temps, est capable d’assurer notre sécurité au quotidien et la stabilité dans notre pays.
Après tout, ne tient-il pas le cap, tout empêché qu’il est par nos polémiques suicidaires, d’une croissance continue qui garantit notre développement et notre transformation économique, sociale et politique justement ? Alors si l’on veut l’y aider, ne devrions-nous pas tout faire pour relever le niveau du débat et prendre nos responsabilités, car pendant qu’on parle du 3ième mandat, on passe à côté de questions bien plus cruciales pour notre avenir.
Relevons au passage, que si l’opposition politique prête à Macky Sall, dont le présent mandat expire en 2024, des velléités d’en briguer un 3ième, c’est peut-être qu’elle craint de ne pas pouvoir le battre sur le terrain des réformes et du progrès social.
La question des inondations mais parlons-en ! Bien sûr, elle est insupportable ! Parlons aussi de nos infrastructures, de nos experts et des milliards déboursés par l’Etat depuis des années ! Parlons de nos routes payées à pelletées d’argent public à nos entreprises et que l’on voit dézinguées en quelques mois ! Sommes-nous capables de construire notre pays nous mêmes ou a t’on seulement à la bouche « France Dégage » ? L’honnêteté intellectuelle voudrait que l’on se pose sérieusement la question de nos propres capacités.
Il est temps de nous poser des questions sur plein de sujets en effet ! Crise scolaire, crise sanitaire, crise sociale, crise judiciaire, crise économique, comment s’en sortir ? Pour vaincre toutes ces crises, il faut en finir d’abord avec toutes ces crises politiciennes qui les nourrissent ! Ensuite se relever les manches, s’engager nous-mêmes et arrêter de croire que l’on a élu un Président magicien, capable de détourner les pluies et les courants pendant que des millions de gens lui mettent les bâtons dans les roues.
C’est si triste que notre président fasse tant pour nous et que nous ne le voyons pas, tout occupés que nous sommes à nous déchirer. Ne serait-ce que la gestion de la crise sanitaire que nous traversons, Macky Sall ne fait-il pas plus et mieux pour notre protection que la plupart des grands pays industrialisés ? Rendez-vous compte : le Sénégal est classé 2e dans le monde sur la gestion Covid 19 par le journal USA Today. Alors cessons d’être complexés et de pleurer sur notre sort.
Ouvrons les yeux, réveillons-nous et constatons que grâce à quelques femmes et hommes dévoués et porteurs de projets pour le continent et respectés dans le monde entier, l’Afrique et le Sénégal en particulier cessent d’être à la remorque du monde et il est temps qu’on le remarque. Je suis si fière d’être sénégalaise !


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*