Injonction de Macky Sall à ses ministres de déclarer leur patrimoine devant l’OFNAC avant fin Août : où en sont ces assujettis ?

Partagez ce contenu!

Injonction de Macky Sall à ses ministres de déclarer leur patrimoine devant l’OFNAC avant fin Août : où en sont ces assujettis ?

https://www.dakaractu.com Le Président de la République, Macky Sall, lors du Conseil des ministres du 15 Juillet dernier avait dès l’entame de sa communication sommé les ministres de procéder à leur déclaration de patrimoine. Une mesure à laquelle devait se plier tous les ministres avant fin août 2020 auprès de l’OFNAC.
Une sommation du Chef de l’État au lendemain de la publication des Rapports sur l’état de la Gouvernance et de la Reddition des Comptes, produits par l’Inspection générale d’Etat (IGE), sur la période 2016 à 2019.

Un document qui avait épinglé beaucoup d’autorités. Où en sont les ministres du Gouvernement dans cet exercice à un jour de la date butoir ?

Sur le site de l’Office National de lutte contre la Fraude et Corruption, le rapport d’activités de l’année 2018, indique le nombre total de déclarations d’entrée reçues sont de cinq cent cinquante-huit (558). A la date du 31 décembre 2018, quatre cent vingt-cinq (425) assujettis n’ont toujours pas fait leur déclaration d’entrée et 96 déclarations de sortie sont attendues. Mais depuis l’injonction faite par le Chef de l’Etat, une source sûre au sein de l’OFNAC nous informe qu’ils ont été nombreux ces ministres et directeurs généraux qui ont rempli le formulaire de déclaration de patrimoine paraphé et signé, plus les pièces justificatives, ainsi qu’une note explicative.
« Il y a eu une grosse vague ces 15 derniers jours de ministres et directeurs généraux qui ont fait le déplacement pour déclarer leur patrimoine », assure t’il. « On était en cours d’activités mais c’est depuis que le Chef de l’État a demandé à ses ministres de se conformer que nous avons enregistré beaucoup d’entrées de déclaration de patrimoine », ajoute-t-il tout en indiquant ignorer les chiffres.
Selon notre interlocuteur toujours, en 2018 la plupart des ministres présents dans le Gouvernement avaient déjà fait leur déclaration de patrimoine. Un nouveau gouvernement, a été mis sur pied en Avril 2019, avec 13 nouveaux ministres et 3 secrétaires d’Etat. Mais là aussi, la plupart des nommés occupaient des postes de Direction où ils avaient déjà accompli cet acte comme Moussa Baldé, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural auparavant à la tête de la Sodagri, Abdou Karim Sall, ministre de l’Environnement lui aussi DG de l’ARTP depuis 2014, encore Samba Ndiobène Kâ, DG de la SAED aujourd’hui ministre de l’Elevage et des Productions animales.
Abdou Karim Fofana, ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, était lui à l’agence du patrimoine bâti. Alioune Ndoye, ministre des pêches et de l’économie maritime avait procédé en 2009, à la tête de la mairie de Dakar-Plateau à sa déclaration de patrimoine. Exercice qu’il a refait en étant nommé ministre en 2019 la semaine dernière selon ses services.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*