Informer n’est pas communiquer Par Bachir Fofana

Partagez ce contenu!

Informer n’est pas communiquer Par Bachir Fofana

Quelques réflexions sur la démarche du gouvernement de faire face aux médias. Démarche qui a été saluée par le Président de la République lors du conseil des ministres de ce mercredi 25 novembre 2020.

L’idée

Le Gouvernement qui fait « face à la presse »!! C’est une initiative à saluer et à encourager!! L’exercice est une innovation pour un pouvoir  qui peine à asseoir une communication fluide avec les citoyens. C’est même une innovation voire une révolution pourvue que cette initiative s’inscrive dans la durée! Pour une fois, le gouvernement prend l’initiative de la communication! Il est dans l’offensive.

Le format 

Le modèle utilisé est à parfaire évidemment dans la forme. Peut-être aussi que c’était la première fois, et que l’actualité le commandait, mais placer une dizaine  de personnes face aux médias, c’est un peu trop!! C’est trois heures de palabres, et on ne retient que peu de choses, ce n’est pas opérant!! S’il faut, tous les 15 jours amener 8 ministres, en trois « face à la presse » tout le gouvernement aura passé!! Et attention!! Car certains sujets étant redondants, les mêmes ministres pourraient revenir plusieurs fois redire les mêmes choses, ou même se dédire !

Le fond

Les ministres gagneraient à être plus explicites dans leurs communications, avec en prime être plus court plus clair et plus concis (la règle des 3C)!! Sinon l’exercice, quoi que salutaire risque d’être une occasion de noyer dans des généralités les sujets importants!!

 Les axes d’amélioration 

Pour rendre pérenne cette initiative, le ministre porte-parole du gouvernement gagnerait à alléger le nombre de ministres!! Au grand maximum, trois par sessions suffisent. Et les intervenants devraient apprendre à être plus court dans leurs interventions pour susciter l’interactivité avec les journalistes. Dans le même sillage, le temps devrait être raccourci; un tel exercice pourrait se ternir en 90 minutes.

Il serait également plus judicieux de choisir le lendemain du Conseil des ministres pour donner la possibilité au gouvernement d’expliquer et d’expliciter le communiqué issu de la réunion de la veille. Ce, pour donner un peu d’originalité à cette forme de communication qui est la même depuis Senghor!!

L e Big (Bureau d’information gouvernemental) devrait être la cheville ouvrière de ce rendez-vous avec la presse en menant un travail de monitoring de l’actualité pour déterminer les sujets les plus importants, l’organisation technique de la conférence de presse, de facilitation du travail de la presse en produisant des notes de synthèse des interventions des ministres.
Toutefois, aussi salutaire que puisse être cette initiative, il ne faut pas perdre de vue qu c’est une seance d’information en direction des medias qui servent de filtre aux populations!! Ce n’est pas de la communication!! La communication n’est pas une accumulation d’informations, ni des productions des journalistes. Il faut plus que cela.
Il y a eu de grandes annonces dans l’exercice passé (une production agricole en hausse, la convention avec l’Espagne sur la retraite des travailleurs sénégalais, les initiatives sur l’emploi et la formation,…) qui sont passées sous silence mais qui méritent une vulgarisation avec de bonnes actions de communication!! Informer n’est pas communiquer!!Expert en communication


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*