Inde : Zoom sur le Sénégalais Pape Samba Loum et des célébrités locales impliqués dans un vaste trafic de drogue.

Partagez ce contenu!

Inde : Zoom sur le Sénégalais Pape Samba Loum et des célébrités locales impliqués dans un vaste trafic de drogue.

https://www.dakaractu.com https://www.dakarmatin.com Un ressortissant Sénégalais s’est tristement illustré en Inde. C’est à Bengaluru, la capitale de l’État de Karnataka située dans le sud de l’Inde où Pape Samba Loum a été arrêté dans le cadre d’une enquête ouverte par la police pour abus de drogue en vertu de la loi sur les stupéfiants et les substances psychotropes.
Un dossier qui a valu l’arrestation de 12 personnes dont l’acteur de Kannada Ragini Dwivedi, a rapporté l’agence de presse Pti (Press Trust of India).
Il s’agit de Shivaprakash, Veeren Khanna, Prashant Ranka, Vaibhav Jain, Aditya AlvaPrashanth Raju, Ashwin, Abhiswamy, Rahul Thonshe, Vijay, et Papa Samba Loum (un ressortissant Sénégalais originaire de Dakar), a indiqué la police.
Les policiers de Bengaluru, en charge de cette enquête, ont déclaré que ces personnes mises en cause fournissaient de la drogue via des colporteurs à plusieurs personnes lors de fêtes. L’affaire enregistrée par le département de police a été reprise sur une plainte du commissaire adjoint de police de la section centrale du crime de Bengaluru K. C. Gautham.
Outre ces 12 personnes, une affaire distincte a été enregistrée contre B K Ravishankar, un employé du bureau des transports routiers qui était une connaissance proche de Ragini Dwivedi, a indiqué la police. Celui-ci a été la première personne interpelée dans l’affaire, et avait révélé les noms de ces 12 personnes lors de l’interrogatoire.
Cependant, il est aussi apparu qu’il est mouillé dans une autre affaire pendante devant la justice, a indiqué la police. ‘’Toutes ces personnes citées, qu’il s’agisse de Ravishankar aux 12 autres, y compris Dwivedi, avaient l’habitude de se concerter pour organiser des soirées (Rave : rassemblement autour de la musique électronique underground, habituellement organisé en pleine nature, ou dans des lieux déserts) dans différentes zones de Bengaluru et d’inviter des participants. Ils avaient l’habitude de se procurer de la drogue auprès des dealers pour les fournir à des hommes d’affaires, des célébrités, des acteurs et actrices de cinéma, des Dj, des ingénieurs en logiciel et autres. Et aussi de se faire de l’argent par des moyens illégaux en se livrant à des activités illégales « , a déclaré le commissaire adjoint de police dans sa plainte.
Alors que Ragini Dwivedi a été arrêtée hier soir, son ami Ravishankar, commis au RTO de Jayanagar et Rahul Shetty, un homme d’affaires immobilier, ont été arrêtés jeudi. Les responsables avaient également arrêté le planificateur de party haut de gamme Veeren Khanna dans le cadre de l’affaire à New Delhi vendredi.

« Papa Samba Loum, trafiquant de drogue, était le fournisseur de Ravi et d’autres célébrités. Il a été arrêté par la Direction centrale de la criminalité (Dcc) », ont déclaré des responsables de ladite structure.

Le Dcc, selon des sites d’informations indiens repris par Dakaractu, a intensifié son enquête sur un trafic de drogue à Bengaluru après que le Bureau de contrôle des stupéfiants (Ncb) ait arrêté trois personnes de la ville, qui auraient fourni de la drogue à des chanteurs et des acteurs de l’industrie cinématographique de Kannada, également connue sous le nom de « Bois de santal ». Le cinéaste et journaliste Indrajit Lankesh avait fait sa déclaration à la Direction centrale de la criminalité au sujet de l’abus de drogues à Sandalwood, renseigne la source policière, qui signalait qu’au moins 15 personnes de l’industrie cinématographique étaient impliquées dans ce trafic de drogue.
Et qu’une descente avait été effectuée dans la résidence de Ragini Dwivedi le vendredi matin. Une perquisition effectuée quelques heures plus tard dans la soirée puis l’interrogatoire suivi de l’arrestation de l’actrice.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*