Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye: «Nous attendons le pic dans les prochains jours»

Partagez ce contenu!

Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye: «Nous attendons le pic dans les prochains jours»

http://www.lasnews.info/Après deux mois de présence au Sénégal, le covid 19 a touché plus 1000 personnes, tuant même 9 d’entre elles. Sur ce dernier mois, le nombre de cas a été multiplié par six, avec la prolifération des cas communautaires. Invité de de l’émission « Grand Jury », la Directrice de la Santé publique est revenu sur la stratégie du ministère de la Santé pour freiner la maladie. A en croire la Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye, la pandémie est à sa phase ascendante et que le pic devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Les critiques des syndicats de santé

« Les critiques, je les prends pour des opportunités. Cela nous permet de revoir les stratégies que nous sommes en train de dérouler. Ce ne sont pas des stratégies fixes. Aujourd’hui, personne ne pensait que les Etats-Unis allaient avoir des difficultés face à cette pandémie. Je ne pense que tout est opportunités. Les syndicalistes, nous devons les écouter, prendre en compte ce qu’ils disent ».

Date attendue pour le pic du covid 19

« Je ne peux pas le dire tout de suite. Nous avons mis un logiciel qui est un gestionnaire de données. Avec le lot d’informations que nous aurons, nous allons donner exactement le moment prévu pour le pic. Nous sommes dans une phase ascendante. Il faudra encore attendre quelques jours pour pouvoir donner des indications claires ».

Laisser le virus circuler

« Cette stratégie est souvent utiliser notamment dans le cadre de la rougeole. Nous ne voulons pas trop s’attarder là-dessus. La pratique existe dans le système de santé publique. Mais pour le cas du covid 19 qui est en train de faire des ravages et qui n’a pas encore trouvé de vaccin.  Nous avons même des cas de re-contamination. Des pays l’on essayé, mais ils sont vite revenu à la case départ. Je ne dis pas ce que le Dr Thior a avancé est faux, mais ce n’est pas adapté à notre pays. Cela ne fait encore partie de notre stratégie. Nous prenons en compte toutes les remarques ».

Les effets du couvre-feu

« Nous sommes devant un inconnu. Nous prenons toutes les stratégies qui sont à notre porté. Au début, les gens pensaient au confinement. Mais aujourd’hui, la tendance est toute autre. Ce sont des mesures de contingences que nous allons évaluer ».

Reprise des enseignements le 2 juin

« Il y a une grande réflexion, avec plusieurs scénarii. Nous donnons des avis techniques. On demandera sans doute aux élèves d’avoir des masques. Nous avons lancé le 2 juin, mais nous allons donner des recommandations. Ce qu’il faut, c’est d’aller au-delà de l’épidémie ».

Cas Khalilou Fadiga à Tamba

« Il est Sénégalais et il peut rentrer dans le pays. Mais une fois qu’il est dans le pays, il est mis en quarantaine. Mais si vous le faites dans la clandestinité, vous aurez à faire avec les forces de l’ordre. Les Sénégalais qui sont bloqués au niveau des frontières, ils étaient tous dans des endroits ».

Covid Organics malgache

« Ce n’est pas une fameuse remède malgache. Les Sénégalais connaissent tous l’Artemesia. Il a même été utilisé pendant un temps dans le traitement du paludisme. C’est une plante beaucoup utilisé dans la volaille et dans l’agriculture  Il faut savoir que l’OMS n’impose rien du tout, mais donne des indications. Par rapport à ce remède, le président de la République a donné sa réponse diplomatique»


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*