Côte d’Ivoire : Le déficit budgétaire se détériore de 130% à 1 370 milliards FCFA à fin septembre 2020

Partagez ce contenu!

Côte d’Ivoire : Le déficit budgétaire se détériore de 130% à 1 370 milliards FCFA à fin septembre 2020

https://www.sikafinance.com A fin septembre 2020, l’exécution budgétaire en Côte d’Ivoire a été marquée par une pression inouïe sur les finances publiques se traduisant par un déficit de 1 371, 8 milliards FCFA (-2, 09 milliards d’euros), contre -594, 3 milliards FCFA (-906 millions d’euros) à la même période de l’année précédente, soit une dégradation de 130, 83%.
Cette situation, selon les chiffres officiels publiés par la DPPSE, est la résultante d’un faible niveau de recouvrement des recettes, associé à “une surconsommation des dépenses”, en lien avec l’adoption de plans de riposte sanitaire et économique contre la propagation de la Covid-19.
En effet, la mobilisation des ressources (recettes et dons) a connu un léger fléchissement de 1, 61% à 3 674 milliards FCFA (5, 6 milliards d’euros) sur les neuf premiers mois de l’année 2020, tandis que les dépenses publiques et prêts nets ont atteint un niveau record de 5 045, 9 milliards FCFA (7, 7 milliards d’euros), en nette augmentation de +16, 57% (ou +717, 3 milliards FCFA) sur la même période.
Singulièrement, le faible niveau de mobilisation des ressources est principalement imputable à la baisse de 22, 5 milliards FCFA des recettes fiscales, induite notamment par le ralentissement de l’activité économique suite à la crise sanitaire mondiale.
Quant aux dépenses publiques, leur réallocation en prenant en compte les nouvelles priorités du gouvernement ivoirien, a surtout bénéficié aux dépenses d’investissement et aux dépenses de personnel qui se sont respectivement accrus de +222, 8 milliards FCFA à 1 333, 4 milliards FCFA et +109, 7 à 1 372, 5 milliards FCFA.
On note également que le paiement des intérêts dus sur la dette publique s’est élevé à 430, 9 milliards FCFA, en hausse de +21, 2 milliards FCFA.

Mobilisation record de près de 3 000 milliards FCFA sur le marché financier régional

Le financement de cet important déficit a été possible grâce à une mobilisation record de ressources de trésorerie sur les marchés monétaire et financier à hauteur de 2 837, 7 milliards FCFA (4, 3 milliards d’euros) à fin septembre 2020, comprenant 1 623, 8 milliards de bons du trésor, 591, 4 milliards FCFA d’emprunts obligataires et 622, 5 milliards FCFA d’obligations du trésor.
Ces ressources de trésorerie ont aussi permis à l’Etat ivoirien de régler les échéances du capital de la dette publique qui s’élevait à 1 948, 7 milliards FCFA, dont 1 693, 7 milliards FCFA de dette intérieure et 255, 2 milliards FCFA de dette extérieure.Dr Ange Ponou


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*