Collecteur affaissé à Ouagou Niayes 2 : Les habitants seront évacués en urgence (Préfet Dakar)

Partagez ce contenu!

Collecteur affaissé à Ouagou Niayes 2 : Les habitants seront évacués en urgence (Préfet Dakar)

https://www.seneweb.com Suite à l’affaissement d’un pan du collecteur Hann-Fann dans une maison à Ouagou Niayes 2, la direction générale de l’Office nationale de l’assainissement du Sénégal (Onas) a dépêché, ce vendredi 4 septembre, une équipe sur place. Il s’agit, du directeur de l’exploitation et du contrôle, Pèdre Sy, et chef du département exploitation de Dakar, Abédine Diakhaté. Laquelle est accompagnée par le Préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, du Sous-préfet de Grand-Dakar, du commissaire de police de l’arrondissement des Hlm, du maire, entre autres.

«Les emprises relèvent du domaine public»

Venu sur instruction du ministre de l’Intérieur pour constater l’ampleur des dégâts et prendre les dispositions idoines dans le but de sécuriser les habitants de la maison, l’autorité administrative a visité les lieux et le tracé du collecteur. Ainsi, après avoir rappelé que «par détermination de la loi 76-66 portant code du domaine de l’État», le Préfet de Dakar renseigne que les emprises des canaux comme celles des routes, des ports, des marchés, entre autres, relèvent du domaine public.
Selon lui, ces installations sur une emprise du domaine public (collecteur Hann-Fann) s’expliquent par des «dysfonctionnements de certaines administrations qui se sont succédées à la tête du pays depuis longtemps».

«Évacuer les habitants dans l’urgence»

Face à cette situation, Alioune Badara Samb soutient que la première mesure à prendre, c’est de «sécuriser» les personnes et des biens. Et à l’issue de sa discussion avec la propriétaire de la maison et sa famille, il a décidé d’évacuer les habitants dans l’urgence, avec l’accompagnement de l’État. Ce, pour éviter le pire et permettre aux équipes de l’Onas de procéder aux travaux de sondage sur la partie du collecteur qui s’est affaissée et de réhabilitation. Une décision qui, selon lui, a été bien comprise et approuvée par les principaux concernés.
En collaboration avec la mairie des HLM, l’autorité est en train de trouver quelque part où loger les occupants.

«C’est un dossier que l’État connaît»

Et pour le reste, le Préfet de Dakar souligne qu’«il est très tôt de dire exactement ce que l’État fera», notamment sur la question d’un éventuel déplacement des propriétaires des maisons qui sont construites sur l’emprise du collecteur à Ouagou Niayes 2. Pour lui, c’est seulement après les travaux de sondages qu’on peut se prononcer là-dessus.
De l’avis de l’autorité, ce collecteur de Hann-Fann est un dossier que l’État «connaît». Parce que, ajoute-t-il, «même l’année dernière on a eu un affaissement du collecteur au niveau de HLM 4».

Il y a un «ravinement» sous le bâtiment de la maison

Le chef du département exploitation de Dakar de l’Onas, qui est venu s’enquérir de la situation depuis hier, dit avoir constaté sur les lieux qu’il y a «un ravinement» sous le bâtiment de la maison. Et c’est ainsi qu’il a alerté les autorités étatiques, le Préfet de Dakar notamment. Selon Abédine Diakhaté, ce collecteur a un diamètre qui varie entre 200 à 1400 millimètres. Et il dégage un gaz «très dangereux» pour les populations. D’où l’urgence pour lui de faire quitter les habitants de la maison en question pour des «problèmes de sécurité». Ce qui a été décidé par le Préfet de Dakar.

Âgé de plus de 60 ans et long de près de huit kilomètres

Pour rappel, le collecteur Hann-Fann est âgé de plus de 60 ans. Il draine toutes les eaux usées de Hann à Fann sur près de huit kilomètres, en passant par plusieurs quartiers de Dakar, à savoir : Sicap-Liberté, Derklé, Hlm, Grand-Dakar, Biscuiterie, Fann, Point E-Amitié, Mermoz, Baobab, Ouakam, Colobane, Bastos et Léona (Grand Yoff). Et depuis quelques années, il est victime d’empiétements, notamment des
constructions sur son lit. Selon l’Onas, plus de 106 édifices ont été réalisés sur son emprise entre les Hlm 4 et Ouagou Niayes seulement, dont trois mosquées et des postes moyenne tension de la Senelec.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*