Cessez le feu des scandales…Au travail ! Par Oumou Wane

Macky Président, et maintenant? Par Oumou Wane
Macky Président, et maintenant? Par Oumou Wane
Partagez ce contenu!

Cessez le feu des scandales…Au travail ! Par Oumou Wane

A chaque jour suffit son scandale ! Qu’il émane de la mouvance présidentielle ou des détracteurs du régime, pas une semaine où la polémique ne vienne polluer le dialogue national et tenter d’assombrir le bilan de Macky Sall, dont l’avenir immédiat révèlera le caractère exceptionnel. Qui vivra, verra !
A quoi peut bien penser notre Président, le matin en se rasant ? A ce qui lui vaut de mériter une pareille majorité ? Des gens qui disent le soutenir, mais en réalité font tout pour le plomber. Mais n’exagérons rien car il ne s’agit que d’éléments isolés et ce n’est pas parce qu’il y a un point noir sur une pomme que le fruit est mauvais. J’ai l’habitude de dire que le cuisinier reconnaît ses fourchettes mais sur les doigts de sa main, le président reconnaît les siens ! Ceux toujours là contre vents et marées ! Je ne parle pas des seconds couteaux bien entendu !
Chaque semaine donc ! Quand ce n’est pas l’affaire des oryx qui éclabousse le ministre de l’environnement Abdou Karim Sall, c’est cette polémique stérile avec Ousmane Sonko, et si ce n’est pas cela, ce sont les propos haineux tenus par le député de la majorité présidentielle  Aliou Dembourou Sow qui viennent jeter le discrédit sur l’action du gouvernement et l’engagement de notre président.

Les Sénégalais n’en peuvent plus de ces tapages permanents et ne veulent pas de ces polémiques politiciennes inutiles. Surtout en temps de crise sanitaire, autant dire de guerre contre la Covid19, où ces provocations dangereuses empêchent la cohésion nationale et disons-le tout net, la sûreté de la nation.

Certes, en souvenir  d’un certain héritage Gaulois, les Sénégalais sont un peuple de protestation pour ne pas dire réfractaire et en effet, on proteste plus ou moins sans arrêt depuis notre indépendance, adoptant à chaque fois de nouvelles causes et démontrant que la protestation est un passe-temps national. Mais cela ne signifie pas non plus que nous Sénégalais sommes un peuple fondamentalement négatif. Je dirais même que les sénégalais sont des optimistes contrariés qui ne s’autorisent pas à être satisfaits.
Cela dit, quand la mouvance présidentielle reste persuadée que le Sénégal «se porte bien» malgré la crise sanitaire de la Covid19 avec son cortège d’impacts économiques et en dépit des polémiques perpétuelles, on est en droit de se demander s’il n’y pas effectivement des raisons de protester. Non, le Sénégal ne se porte pas bien et c’est pourquoi nous devons cesser le feu des scandales imaginaires et immédiatement nous remettre au travail, en se démarquant par ailleurs de tout discours incitant à la violence et à la haine dans le champ politique et social.
En temps de guerre, si je peux me permettre, on n’instruit pas à charge et à décharge, mais on nomme l’ennemi, c’est à dire la crise économique découlant de la pandémie mondiale de la Covid 19.
Rappelons juste que le mode de gouvernance du président Sall a été salué par la communauté internationale, et que les résultats obtenus par son gouvernement en matière de gestion de la Covid19 sont unanimement reconnus. Macky Sall nous a évité le pire !
Alors, que certains proposent de « sortir les machettes » pour défendre la perspective d’un 3ième mandat est en soi irresponsable et dangereux, mais ne doit pas faire diversion. Laissons ces fusibles se griller seuls comme le destin de tout fusible et le soin au Président de la République de continuer à nous guider car les élucubrations de certains farfelus ne l’engagent point. Il est la République !
Néanmoins, pendant qu’il met en place à notre intention le PAP II, pour améliorer et accélérer la production agricole et aller encore plus vite vers l’autosuffisance en riz, continuons de polémiquer ou cessons le feu des critiques, mais de grâce, évitons de ternir son image et tâchons de ne pas trop gêner son travail.Oumou Wane


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*