Ces opposants versatiles qui font l’affaire de Macky Sall Par Marvel Ndoye

Partagez ce contenu!

Ces opposants versatiles qui font l’affaire de Macky Sall Par Marvel Ndoye

Les sénégalais ne doivent pas se méprendre dans les prochains choix à effectuer au sein de la classe politique ou la société civile lors des joutes électorales à venir.
Macky Sall est certes le pire choix que le Sénégal puisse faire de toute son existence jusqu’à l’extinction du soleil, mis à part Idrissa Seck qui fort heureusement a déjà rejoint les poubelles de l’histoire politique du Sénégal. Il n’y a certes non plus rien à conserver dans l’entourage actuel de Macky Sall. Tout est à jeter, soit en prison à perpétuité, soit dans les égouts de l’histoire.

Cependant les sénégalais doivent aussi se méfier de certains acteurs politiques se disant de l’opposition qui affichent de la tortuosité ou de la versatilité. Si durant l’opposition ils font déjà montre de tels traits de caractère, qu’en sera-t-il lorsqu’ils auront les pouvoirs en mains à l’issue d’élections locales, législatives ou présidentielles ?  

En observant les sorties malheureuses d’une certaine opposition, Thierno Bocoum et Bougane Gueye Dani pour les plus bruyants et pleurnichards, nous pouvons constater qu’ils ont du jour au lendemain changé d’humeur, de discours, de cibles, d’avis sur des personnes et organisations. Le pire est que ce virage à 190° n’a pour raison profonde que des intérêts personnels, des ambitions personnelles, un égo démesuré, des états d’âmes difficiles à contenir, au diable le Sénégal et les sénégalais. Ils sont impardonnables pour plusieurs raisons  :
Bougane, Thierno & Cie ont pendant des années dit tout le bien que l’on pouvait penser sur certaines personnes et organisations, ont loué leur courage et leur patriotisme, ont compati à leurs déboires avec le régime corrompu en place, se sont joints à eux dans certains combats. Je veux parler de Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Moustapha Sy, Pastef, Takhawou Dakar, PUR, PDS, etc… qui se décidés à discuter pour former une coalition.
Un jour, parce que Thierno apprend que ces personnes ou organisations discutent entre elles sans le convier, il décide alors d’ameuter l’opinion et la presse pour pleurnicher, pour jeter l’opprobre sur ceux qui l’ont ignoré, pour soutenir contre eux tout le contraire de ce qu’ils disaient des années durant, allant jusqu’à des qualificatifs les plus extrêmes.
Un autre jour, parce que Bougane se voit invité à consulter et adhérer si possible à un contrat (ou une charte) qui à la lecture ne satisfait pas à ses intérêts et ambitions personnelles, alors lui aussi emboite le pas à Thierno Bocoum, se mettant à pleurnicher sur tous les toits, à soutenir lui aussi tout le contraire de ce qu’il disait hier sur ces personnes et organisation. Il est allé jusqu’à affirmer qu’ils sont pires que les membres du régime criminel en place. Donc pour Bougane, ces personnes ont fait pire que piller le pays et tué des sénégalais. Voilà donc comment Bougane traite ceux qui ne prennent pas suffisamment en compte ses intérêts personnels, et ceux de son mouvement.

Pourtant il aurait fallu tout simplement à Thierno Bocoum de respecter la liberté d’association d’autres sénégalais sans sa participation, même si il sent ainsi s’envoler ses chances de bénéficier d’un mandat électif.  

Pourtant il aurait fallu à Bougane de tout simplement décliner la proposition d’association qui lui a été faite et poursuivre son chemin seul ou avec d’autres.
Mais nos deux compères, pour leurs ambitions personnelles, n’ont pas hésité une seconde à tenter d’affaiblir des acteurs significatifs de l’opposition radicale, à les désigner aux yeux des citoyens comme les nouvelles cibles prioritaires à abattre, à risquer de faire le sale boulot pour Macky Sall, au diable la volonté des sénégalais d’en finir avec ce régime kleptocrate et criminel.
Thierno Bocoum et Bougane Gueye Dani sont d’autant plus impardonnables lorsque l’on constate que les membres de la grande coalition n’ont pas abondé comme eux sur le même terrain des attaques en dessous de la ceinture au lendemain des désaccords.
Se tromper de cible, se dédire, se contredire, faire le jeu de Macky Sall à ce point comme ils l’ont fait du jour au lendemain, juste parce qu’ils voient leurs intérêts personnels ou ambitions personnelles menacées, démontre la grande tortuosité et la versatilité de leurs auteurs, ce qui appelle tout un chacun à s’en méfier dès à présent. Ceux qui détournent les sénégalais de la cible principale qu’est ce régime d’hyper kleptomanes qui se goinfrent du sang et des larmes de son peuple, sont à laisser de côté. A bon entendeur ! MARVEL NDOYE


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*