Ces anciens ministres de Macky Sall qui peuvent être…maires

Partagez ce contenu!

Ces anciens ministres de Macky Sall qui peuvent être…maires

https://www.xibaaru.sn Ce sont d’anciens ministres qui sont partis du gouvernement en octobre 2020 mais qui restent toujours en activité politique. Ils ont quitté le gouvernement mais toutefois ont des chances d’être maires. c’est pourquoi, ils ne veulent pas se faire enterrer définitivement. Ils ont des cartes sous la manche et gardent les yeux ouverts en perspective des élections locales. Mais quelle va être leur véritable chance aux élections locales, s’ils se présentent avec ou sans parti ?
Aly Ngouille Ndiaye l’ex ministre limogé, est maire d’une grande commune, Linguère.
Son départ du gouvernement lui a permis de mieux se rapprocher de ses
administrés, surtout qu’à Linguère, il y développe des activités agricoles lui permettant d’employer des jeunes. Avec ou sans l’Alliance pour la République (APR),
Aly Ngouille Ndiaye va être réélu maire de Linguère. Il est devenu l’acteur politique incontournable dans cette localité où il n’a vraiment aucune opposition devant lui.
Les choses paraissent moins évidentes pour Me Oumar Youm, actuel maire de Thiadiaye, et coordonnateur départemental de l’APR de Mbour. Il n’est pas le candidat de son parti lors des élections locales en vue. Il risque ainsi de perdre son fauteuil de maire de Thiadiaye, et la mairie de la ville de Mbour s’éloigne de lui.
Mouhammad Boun Abdallah Dionne, originaire de Gossas, serait le bienvenu et il pourrait gagner haut la main cette localité. Mais ce grand fidèle du Président de la République Macky Sall ne bougera que lorsque ce dernier lui aura ordonné de le faire. Ne l’appelle-t-on pas d’ailleurs « Double Bouton » ?
Quant à Amadou Ba, sur le chemin de la mairie des Parcelles assainies, il aura deux ennemis  : Moussa Sy et lui-même. Amadou Ba accepterait-il de se désolidariser de l’APR qui fait déjà la promo de Moussa Sy ? S’il décide d’aller seul à la conquête de la mairie des Parcelles assainies, il aura alors à affronter Moussa Sy et la machine de l’APR.
Marie-Teuw Niane a des espoirs de gagner la mairie de Saint-Louis. Limogé du gouvernement pour avoir affiché ses ambitions pour la mairie de Saint-Louis, le mathématicien ne réculera pour rien au monde. Avec ou sans le soutien de l’APR, il ne fera de Mansour Faye qu’une bouchée en cas de duel à Saint-Louis.
Il y a le cas Aminata Touré rendu compliqué. Mimi Touré, son plus grand ennemi, ce n’est ni l’APR ni l’opposition mais elle-même. L’incertitude politique de Mimi Touré, c’est le champ politique dont elle se réclame. Mimi Touré ne sait plus où se trouve le verger politique où elle doit implanter sa base politique. Grand Yoff ? Tamba ou Kaolack ? Et ce nomadisme politique plaide en sa défaveur. Mimi Touré ne sera pas maire en 2022…
Mouhamadou Makhtar Cissé a l’estime des populations de Dagana. Oumar Sarr, maire de Dagana depuis 1996 est usé et les populations veulent du neuf comme Makhtar Cissé. Seulement pour lui, s’il doit se présenter candidat à la mairie de la ville de Dagana, il lui faut démissionner de l’Inspection générale d’Etat (IGE). Une chose qui n’est pas près de voir le jour…


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*