CARREFOUR, AUCHAN : Comment les Français tuent à petit feu les commerçants sénégalais

v
CARREFOUR, AUCHAN : Comment les Français tuent à petit feu les commerçants sénégalais
Partagez ce contenu!

 

Depuis 12 mois, le Collectif Auchan dégage et le FRAPP FRANCE DEGAGE luttent contre l’invasion des grandes surfaces (Auchan 18e mondial, Carrefour 9e mondial…) qui va entrainer la mise à mort des commerces locaux.

Des aveux mêmes du ministre du commerce, « (…) se posent de réels problèmes de cohabitation entre ces formes de distribution. », « (…) une coexistence de systèmes de distribution disposant de  d’organisations et de moyens disproportionnés avec des conséquences sur l’équilibre et la loyauté de la concurrence. ». Dans cette perspective, un décret suivi d’un arrêté ont été pris.

Le FRAPP constate que le ministre du commerce et le président de la république se moquent des commerçants.

Le ministre du commerce, qui sert les intérêts des distributeurs mondiaux et non ceux des commerçant.e.s sénégalais.e.s, a de manière unilatérale décidé que la distance minimale à vol d’oiseau entre deux magasins de grande distribution était de 800m et que la distance minimale à vol d’oiseau entre les magasins de grande distribution et les marchés locaux était de 1000m. Pire le ministre du commerce ajoute : « toutefois pour des raisons d’équilibre de la concurrence ou de sauvegarde des intérêts des consommateurs, une dérogation peut-être accordée, par rapport aux distances ci-dessus ». Les membres du FRAPP disent  que ces 1.000m et 800m ainsi que cette boite de Pandore qu’est la « dérogation » sont de la haute trahison.

Le président de la république, dans son décret 2018-1888, de dispenser les magasins de grandes distributions implantés avant le 03 octobre 2018  d’autorisation préalable, des 800m et 1.000m du ministre du commerce.
Le FRAPP FRANCEDEGAGE n’est d’accord ni avec la peste du ministre du commerce ni avec le choléra du président de la république. Le FRAPP ne peut accepter ni les 800 et 1.000m du ministre du commerce ni les 324,54m entre Auchan Castor et le Marché de Castor, ni les 750,71m entre Auchan Amitié et le marché de Fass, ni les distances entre Auchan Pikine et le marché syndicat, ni entre Auchan Parcelles Assainies et le marché Gueule tapée, ni entre Auchan Gibraltar et le marché Tilène.

C’est pourquoi demain, le FRAPP FRANCE DEGAGE sera devant le ministère du commerce pour :
– protester contre  les intérêts des commerçantes et commerçants sénégalais sacrifiés par le gouvernement du Sénégal au profit des intérêts des magasins de grande surface (Auchan, Carrefour…)
– protester contre  la perte de la souveraineté du Sénégal sur son commerce intérieur au profit des  multinationales de la distribution
– protester contre  un processus de prise en otage, à terme,  des consommateurs et fournisseurs sénégalais par les magasins impérialistes
– demander l’amendement du décret et de l’arrêté relatif à l’organisation de la grande distribution au Sénégal
– l’organisation des assises de la distribution nationale
– la réalisation d’études d’impact de l’implantation des magasins de grande distribution au Sénégal,Dakar, le 26 mars 2019,Le comité de coordination nationale


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*