Banlieue de Dakar: Un collectif citoyen s’érige en bouclier contre les « prédateurs fonciers »

Partagez ce contenu!

https://www.seneweb.com/Des organisations de Guédiawaye, Yeumbeul, Malika, et de Tivaouane Peulh ont mis en place un cadre citoyen dénommé «collectif Aar Sunu Suff-Aar Sunu littoral». Ce, en vue d’œuvrer pour la protection du littoral de leurs communes respectives.
« Déplorant la prédation foncière qui prend des ampleurs catastrophiques et dangereuses pour la stabilité de leur environnement et de leur cadre de vie, les membres dudit collectif ont décidé d’interpeller la direction des domaines qui, en complicité avec la direction du Cadastre, des fonctionnaires complices, des prometteurs immobiliers sans scrupule, de certains maires et de prédateurs fonciers participent au bradage de leur foncier et de la bande du littoral », lit-on dans un communiqué de presse signé, ce dimanche 14 juin.
Le collectif « Aar Sunu Suff_Aar Sunu littoral », qui regroupe une vingtaine d’organisations de la société civile et de mouvements citoyens, interpelle le chef de l’Etat Macky Sall et l’invite à « prendre des mesures dans le but de mettre fin à cette mafia foncière ».
Il s’agit, selon Michel Mendy et ses camarades, d’ »annuler l’octroi des 4 hectares aux magistrats sur la bande des filaos et les recaser vers un site moins litigieux; de suspendre toute attribution où tentative d’attribution de 20 hectares le long de la bande des filaos au syndicat des inspecteurs des domaines et de commanditer un audit sur la gestion du foncier par la Dgid ».
Le collectif demande également au président de la République de « mettre à jour les recommandations faites par la commission nationale de la reforme foncière et de rapporter immédiatement le décret 202-143 portant modification de l’article R 207 du décret n° 2009-2450 ».
Toujours dans ce communiqué, cette organisation a interpelé « les politiques et affairistes impliqués dans la spoliation foncière sur le littoral de la banlieue à prendre leurs responsabilités devant l’histoire et les générations futures en cessant toutes activités délictueuses sur la bande ».


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*