APPUI AUX PME ET MICROENTREPRISES LOCALES : Plus de 1,045 milliard de francs CFA alloués au Sénégal

Partagez ce contenu!

APPUI AUX PME ET MICROENTREPRISES LOCALES : Plus de 1,045 milliard de francs CFA alloués au Sénégal

Une enveloppe de 1,8 million de dollars, soit plus de 1,045 milliard de francs CFA, a été mobilisée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour le Projet d’appui aux secteurs productifs des populations vulnérables. La convention a été signée, hier, par la ministre du Commerce et des PME, Aminata Assome Diatta, et la représentante résidente du programme onusien à Dakar, Amata Diabaté
La convention de financement du Projet d’appui aux secteurs productifs des populations vulnérables a été paraphée hier, entre la ministre du Commerce et des PME, Aminata Assome Diatta, et la représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Dakar, Amata Diabaté. ‘’Ce projet va certainement aller à plus long terme. Nous avons formulé un projet de 3 ans, avec un budget de 1,8 million de dollars, soit plus de 1,045 milliard de francs CFA, qui va couvrir les 5 communes pilotes choisies et qui va s’élargir aux 23 communes, au pays. Nous avons réuni beaucoup d’agences des Nations Unies qui vont ensemble réussir à mobiliser des ressources dont nous avons besoin. Cela va certainement aller au-delà de ce qui a été déjà mobilisé pour qu’aucune des PME ne soit pas laissée pour compte au Sénégal’’, explique Mme Diabaté.
En effet, environ 637 millions de francs CFA de ce budget ont été mobilisés et 407 millions de francs CFA sont à rechercher. La première phase porte sur un budget d’environ 359 millions de francs CFA en 2020, avec une phase d’amorçage au niveau des 5 communes championnes de Ndiob, Sandiara, Bargny, Ndiaffate et Montrolland. ‘’Je fais ici le plaidoyer pour un engagement de tous les acteurs impliqués pour réussir cette phase d’amorçage et engendrer un passage à l’échelle nationale, à travers un programme d’envergure. (…) Je lance un appel pour sa mise en œuvre efficace et efficiente’’, poursuit-elle.
Ainsi, sa représentante onusienne a réitéré l’engagement et l’appui des agences du Système des Nations Unies à ‘’accompagner’’ les collectivités territoriales, non seulement dans la réponse à la Covid-19, mais surtout dans la relance des économies locales. Ceci pour une ‘’décentralisation effective’’ des politiques publiques, afin de soutenir l’Agenda 2030.
Madame Diabaté reste ‘’convaincue’’ que le développement se fait d’abord au niveau territorial pour s’agréger et assurer le développement global des pays. ‘’Avec cette pandémie, avec les petites et moyennes entreprises établis dans le territoire, il était important que nous pensions à les appuyer. Parce que l’appui au niveau sanitaire et la fourniture de matériel de protection va de pair avec la continuité de l’activité économique. Et les PME, surtout celles qui appartiennent à des femmes et des jeunes qui sont les plus faibles, on veut les appuyer à être plus résilientes pendant la Covid-19 et aussi après’’, affirme-t-elle.
Il convient de noter que les PME constituent une ‘’frange importante’’ de l’économie nationale, aussi bien s’agissant de sa composante formelle que de sa composante informelle. En effet, d’après la ministre du Commerce et des PME, elle génère 42 % du total des emplois du secteur moderne, fournit 26,7 % du chiffre d’affaires et 22,4 % de la valeur ajoutée des entreprises, selon les statistiques de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) de 2017.
‘’La grande majorité d’entre elles, 97 %, évoluent dans le secteur informel. Ce segment de l’économie, qui pourtant a une productivité souvent faible, faute de capital, de savoir-faire, de formation, de technologie et de crédit, contribue à hauteur d’environ 55 % du PIB et occupe plus de 94 % de la population active. La crise actuelle risque d’entraîner des conséquences désastreuses sur cette couche fragile de notre économie, surtout s’agissant des chefs d’entreprise femmes’’, souligne Aminata Assome Diatta.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*