Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé : AND GUEUSSEUM rappel à l’État ses engagements et déplore les manquements notés

Partagez ce contenu!

Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé : AND GUEUSSEUM rappel à l’État ses engagements et déplore les manquements notés

https://www.dakaractu.com Décryptant les signes de la météo syndicale nationale relativement à la situation sanitaire et sociale, l’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) SUTSAS-SUDTM-SAT Santé/D-CNTS/Santé AND GUEUSSEUM  se réjouit de la décrispation du climat délétère du secteur de la justice consécutive à l’ouverture quoique trop tardive des négociations par le Ministre de la justice à l’image du médecin urgentiste qui  se présente après les obsèques de son malade.
C’est aussi le lieu de rappeler notre contribution à l’éradication presque totale de la poliomyélite (maladie infectieuse invalidante) dans le monde entier, contre laquelle le PEV a joué le rôle le plus déterminant par le sacrifice permanent entre autres acteurs, des infirmiers chefs de postes, des sages-femmes, des  médecins, des superviseurs, relais etc.
C’est pourquoi, compte tenu du gap extrêmement important en ressources humaines, l’ASAS rappelle l’urgence de procéder à l’enrôlement des 1500 agents promis pour 2020/2021 car le stock de contractuels (occupant des postes stratégiques) à régulariser au Ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) est devenu critique.
Aussi, appréciant positivement les importants investissements en équipements (scanners, matériels de laboratoires, respirateurs, générateurs d’oxygène, lits de réanimation, etc.) AND GUEUSSEUM, encourage la perspective de la souveraineté sanitaire post Covid-19 à côté de celle alimentaire pour annihiler les coûteuses et hypothétiques évacuations sanitaires par une carte sanitaire aux normes.
Par ailleurs, s’agissant de la nouvelle stratégie de lutte contre la Covid-19, l’approche communautaire en question expose davantage les agents à la maladie et convoque le renforcement de leur protection malgré les énormes efforts consentis mais aussi l’équité dans la motivation des agents dont les municipaux et les communautaires sont presque laissés en rade malgré les 69 milliards accordés au secteur de la santé sur les 1000 milliards de la Force Covid.
A la lumière de tout ce qui précède AND GUEUSSEUM en appelle pour la énième fois à la matérialisation des recommandations issues de l’audit du système de rémunération des agents de l’Etat, tout en rappelant que l’indemnité forfaitaire d’itinérance de 1986 à nos jours est payée 15.000F (quinze mille francs dévalués) par agent, par mois tandis que l’indemnité de risque est de 50.000f (depuis 2006) non intégrés dans la pension de retraite dont l’allongement à 65 ans a été octroyé de manière injustement discriminatoire à certains agents de l’Etat pas plus méritants.
En outre, AND GUEUSSEUM condamne avec la dernière énergie les abus d’autorité du Directeur de l’Hôpital Abass NDAO sur les agents, notamment la représentante du personnel au Conseil d’Administration en l’occurrence madame Ndéye DIAKHATE née TOUNTOU, Secrétaire générale du SAT Santé/D et Vice-Présidente de AND GUEUSSEUM, (un administrateur élu par le personnel), pendant qu’il protège et promeut des agents véreux au vu et au su de tous, y compris la Direction Générale des Établissements de Santé (DGES).
AND GUEUSSEUM qui avait enterré sa hache de guerre pour éviter d’en rajouter à l’angoisse des populations éprouvées par la Covid-19 rend responsable le Directeur de l’Hôpital Abass NDAO de la détérioration du climat social et de ses conséquences au plan national.
Enfin, face à la recrudescence des cas communautaires dont la seule parade réside dans le respect des gestes barrières, AND GUEUSSEUM invite tout un chacun à se considérer comme le garant de sa protection et celui de sa progéniture, des parents, et de son entourage proximal. Notre système tout comme ceux réputés plus résilients dans le monde n’ont pas fini de s’écrouler avec un nombre effrayant de cas graves et de morts devant cette dévastatrice Covid-19.
C’est pourquoi l’ASAS, dans son rôle de sentinelle, tire encore la sonnette d’alarme et met le gouvernement devant ses responsabilités face aux conséquences incalculables de prochains rassemblements de milliers de personnes pendant les évènements religieux qui se profilent à l’horizon par la propagation de la Covid-19.
Et pour AND GUEUSSEUM, sans avoir la prétention de donneur de leçon d’épidémiologie, il est pratiquement impossible, malgré toute la bonne volonté, de faire respecter la distanciation physique durant ces grands moments de recueillement et de retrouvailles. Les effets des grands et nombreux déplacements des populations lors de la fête de Tabaski avec l’explosion des cas communautaires sont assez révélateurs.
Les danaïdes ont-ils fini par remplir les tonneaux ? C’est à se demander avec ses mesures à géométrie variable dans la riposte contre la Covid-19, si le gouvernement ne remplit pas lui-même les tonneaux des danaïdes en musclant tout en amaigrissant.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*