AKON EXPLIQUE LES ORIGINES DU «AKOIN»: «Le Cfa est une monnaie française qui n’a aucune valeur en France»

Partagez ce contenu!

https://www.jotaay.net/Le chanteur Akon va démarrer les activités du «Akoin». En pleine campagne de promotion pour la monnaie numérique, Akon a révélé comment l’inspiration lui est venue après ce qu’il a vécu en France. Il dit s’être vu refuser un change de Cfa en euro en France, ce qu’il qualifie de «conneries» car estimant que l’Afrique doit avoir son propre monnaie.
C’est officiel, Akon va lancer bientôt la cryptomonnaie baptisée «Akoin». Revenant sur ce qui l’a motivé à créer «son» Bitcoin, qui est un système de paiement permettant à des utilisateurs de faire des transactions sans avoir à recourir à la monnaie du pays dans lequel ils se trouvent, Akon confie que l’idée lui est venue lors d’une expérience qu’il a vécue lors d’un vol entre le Sénégal et la France. «J’avais une poche pleine de Cfa, qui est notre monnaie locale. Je me suis précipité à l’aéroport et je n’ai pas eu la chance de faire le change, donc je me suis dit qu’une fois en France je le ferai», dit-il. Une fois dans la capitale française, le chanteur se présente à un bureau de change et c’est là qu’il s’est rendu compte que le Franc Cfa n’avait aucune valeur en Europe. «Ils m’ont dit : « Eh bien, je suis désolé que nous ne puissions pas échanger ça ». Et j’ai dit : ‘’Pourquoi ?’’  Ils m’ont dit que la monnaie n’avait aucune valeur», raconte Akon. Qui poursuit : «cet argent, une monnaie française faite pour le peuple sénégalais, ne valait rien en France. On m’a dit que je devrais attendre une fois de retour au Sénégal pour l’échanger. C’est à ce moment-là que je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose à ce sujet. Nous devons avoir notre propre monnaie».
Le problème, selon Akon, se résume aux inefficacités et aux inégalités créées par le système de monnaie fiduciaire moderne, en particulier en Afrique. «On ne peut pas faire confiance aux monnaies dans notre continent, car elles ne peuvent pas être utilisées en dehors des économies locales», dit-il.
Akon de souligner qu’il conclut actuellement des partenariats pour la construction de la ville d’Akon, basée sur la monnaie numérique, au Sénégal. La ville fonctionnera avec la monnaie Akoin comme mécanisme d’échange transparent. Le financement, la construction et les entrepreneurs indépendants sont tous prêts à démarrer en janvier 2021.Samba THIAM


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*