Affaire Kilifeu : Moustapha DIAKHATE s’en prend au «faux ami»

Partagez ce contenu!

Affaire Kilifeu : Moustapha DIAKHATE s’en prend au «faux ami»

http://www.walf-groupe.com Un bras d’honneur à la loi sur la protection des données personnelles. C’est ainsi que Moustapha Diakhaté, l’ancien président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle, qualifie la diffusion d’une vidéo dans laquelle Kilifeu, membre fondateur du mouvement Y en a marre promet un visa à son ami contre une forte somme d’argent. «Au Sénégal et dans l’espace Cedeaoil est formellement interdit, de filmer une personne à son insu, de diffuser les images sans son autorisation», dit-il. Moustapha Diakhaté rappelle que c’est pourquoi, dans chaque endroit sous vidéo-surveillance, on doit prévenir en gros caractère : «sous vidéo-surveillance». A défaut de cela, dit-il, les images produites ne seront pas recevables devant un tribunal en cas de délit.
Mais en tout état de cause, il affirme que cette affaire fait apparaître une «curieuse tolérance» des Sénégalais à la violation de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008 relative à la protection des données à caractère personnel. D’après lui, l’usage qui a été fait de cette vidéo montre que l’Etat sénégalais n’a pas suffisamment rempli sa mission de sensibilisation de la population sur le respect des données personnelles. Pourtant, à l’en croire, il n’y a guère longtemps le Président Macky Sall avait déclaré que le gouvernement du Sénégal va encourager activement la formation et la sensibilisation des populations sur la protection des données personnelles.Charles Gaïky DIENE


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*