Affaire Diary Sow : «Le gouvernement sénégalais l’aidera à reprendre une vie normale» Par Anne-Sophie Faivre Le Cadre – à Dakar

Partagez ce contenu!

Affaire Diary Sow : «Le gouvernement sénégalais l’aidera à reprendre une vie normale» Par Anne-Sophie Faivre Le Cadre – à Dakar

https://www.jeuneafrique.com/pays/senegal/ Alors que la thèse de la disparition volontaire a été confirmée, les autorités sénégalaises s’expriment pour la première fois sur l’« affaire Diary Sow ».
Dans ce qui est devenu l’affaire Diary Sow,  les autorités sénégalaises ont peu communiqué afin de préserver le bon déroulement de l’enquête. Depuis quelques jours, alors que les policiers français ont confirmé que la jeune femme avait disparu volontairement, le gouvernement est confronté à un dilemme : communiquer prématurément et raviver l’emballement médiatique ou garantir la confidentialité de l’enquête au risque de laisser les rumeurs fleurir sur les réseaux sociaux ?
Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, en charge des Sénégalais de l’extérieur, Moïse Sarr revient pour Jeune Afrique sur la disparition de sa jeune compatriote, confirme l’existence de preuves de vie récentes et réaffirme que le gouvernement la soutiendra.

Jeune Afrique : Confirmez-vous que Diary Sow a « disparu » volontairement ?

Moïse Sarr :  Tout ce que je peux vous dire, d’après les informations dont nous disposons, c’est que la piste criminelle est écartée. Mieux : nous disposons de preuves de vie récentes de Diary Sow.
Lesquelles ? 
Nous ne pouvons pas en dévoiler la nature mais celles-ci sont irréfutables.

Les premiers mots de Son Excellence, Abou Lô, Ambassadeur du Sénégal au Congo

“Tout d’abord, je tiens à rendre grâce à Dieu, le Tout Puissant, le Miséricordieux et Donateur Gracieux. Permettez-moi ensuite, d’exprimer ma profonde gratitude à Monsieur le Président de la République, Son Excellence Macky SALL, d’avoir une fois de plus, renouvelé sa confiance à l’égard de ma modeste personne, par ma nomination au poste d’Ambassadeur du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGESSO, Président de la République du Congo. C’est en effet, un grand honneur pour moi de servir dans ce prestigieux corps qui a fait rayonner notre République dans le concert des nations. En tant que chef de la mission diplomatique en République du Congo, je m’engage à remplir cette nouvelle responsabilité avec beaucoup de rigueur, d’abnégation et être à l’écoute de nos compatriotes établis dans ce pays pour mieux les servir.
Par ailleurs, c’est l’occasion pour moi d’adresser mes remerciements aux administrateurs et agents de l’AIBD SA pour leur sincère collaboration durant les six dernières années en tant que Président du Conseil d’Administration de cette structure.
Je ne saurais terminer sans exprimer ma reconnaissance à l’endroit des responsables politiques du département de Matam en général et ceux de la Commune de OGO en particulier, pour leur collaboration et leur soutien inestimable.
Aux populations, aux militants et militantes de l’APR de la Commune de OGO, je ne saurais vous remercier assez pour votre appui indéfectible et inconditionnel. De 2008 à nos jours, vous m’avez concrètement soutenu et inlassablement accompagné pendant les moments difficiles et les moments de joie. Je vous serai indéfiniment reconnaissant ! Et, je tiens à vous rassurer que, contrairement à la formule répandue qui dit « loin des yeux, loin du cœur », moi, je vous dis : « loin des yeux mais près du cœur ». Ce qui voudrait dire que cette nouvelle mission qui m’est confiée par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, n’entravera en rien notre élan politique et ne saurait être un prétexte d’abandon ou de relâchement dans ce combat politique. Car, je reste plus que jamais convaincu que nous avons un destin commun de vivre ensemble et des intérêts communs que sont le développement de notre localité et l’épanouissement, le bien-être et le mieux-être de notre population. Alors, restons unis et travaillons ensemble pour que notre localité, fière de ses avancées économiques et sociales, s’engage avec confiance dans le progrès et la modernité.Merci à toutes et à tous !”


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*