cropped-LOGO-RP
Loading ...

La démocratie n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité disait Camus. Loin d’être un simple exercice de tolérance, la pluralité des opinions est essentielle au bon fonctionnement de notre système démocratique. Elle permet d’éviter les dérives du monologue et de la pensée unique, encourageant le débat constructif et l’enrichissement mutuel. Museler les voix discordantes, par l’intimidation ou l’injonction parce que 54% des Sénégalais ont dit oui à un projet, n’est en aucun cas un gage de progrès démocratique. Au contraire, cela revient à fragiliser les fondements mêmes de notre modèle. Le peuple sénégalais, attaché à sa liberté d’expression inscrite dans la constitution, ne saurait se plier à de telles tentatives d’étouffement. Il est illusoire de vouloir brider ce droit fondamental, pierre angulaire de notre démocratie. C’est dans le respect de la diversité des opinions et la promotion du dialogue ouvert que nous bâtirons une démocratie véritablement inclusive et durable. N’oublions jamais que la démocratie ne se résume pas à la loi du nombre, mais repose avant tout sur le respect des droits fondamentaux de chacun.