cropped-LOGO-RP
Loading ...

Les dernières informations (confirmées par des sources administratives internes) sur l’état de santé de l’opposant Ousmane Sonko semblent assez alarmantes.

Au vu de cette situation périlleuse, nous sollicitons de l’État du Sénégal, le President Macky Sall au premier chef, de le libérer dans les meilleurs delais.

Ne serait-ce que pour des motivations humanitaires les plus élémentaires.

Ainsi, sans entrer dans les considérations politiques, partisanes ou juridiques, nous pensons que cette mesure de grâce (provisoire ou pas) est, au vu du contexte, la mieux indiquée pour tous, la plus humaine, la plus raisonnable, conforme à l’esprit de dépassement et de responsabilité.

Nous préconisons également la même faveur et la même clémence pour les autres prisonniers détenus pour des raisons politiques.

Toute autre attitude d’entêtement et de radicalité pourrait exposer notre pays à des lendemains fort incertains.

Les chefs religieux ayant jusqu’ici tenté de faire cette conciliation dans la discrétion, mais vu que cette démarche diplomatique s’est systématiquement heurtée à l’oreille sourde de nos autorités, nous pensons qu’il est plus que temps de le faire publiquement et ouvertement, sans aucun parti pris.

Il nous semble également impératif d’exiger de Ousmane Sonko l’arrêt immédiat et inconditionnel de sa stratégie de grève de la faim qui  nous  semble excessive, au vu des graves risques, sur tous les plans, qu’elle peut engendrer.

Il nous semble qu’il dispose actuellement d’autres moyens politiques moins problématiques de lutter pour la protection de ses droits et le progrès de son peuple.

Comme d’autres hommes politiques avant lui ont su le faire, dans la patience et l’endurance, pour surmonter les épreuves.

C’est cela le meilleur sacrifice patriotique qu’il pourrait faire pour son peuple.

Yàlla na sunu Boroom defal ñépp jàmm, saxal sutura ak tawfeex ci sunu réew mi…