LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

SenePlus  |   Publication 24/01/2023

Quatre étudiants de l’Ucad arrêtés avec de la drogue

Quatre étudiants accros au chanvre indien voulaient se rendre à une soirée «Reggae party». Selon nos sources, il s’agit de A.A.Diouf étudiant en master 01 de Géographie à l’Ucad, ElH.D. Sall, étudiant en deuxième année de Comptabilité à l’Ucad, M. A. Diafouné en Licence 03 Anglais à l’Ucad et P. M. Mbengue en 2e année de Maths à l’Ucad. La semaine dernière, pour les besoins de leur soirée, les étudiants se sont rendus chez un dealer pour s’approvisionner en chanvre indien. Ils se sont alors procuré chacun un cornet moyennant 1000 Fcfa au quai de pêche de Soumbédioune. Ils prennent un taxi pour Monaco plage où ils espéraient passer une soirée magnifique. Malheureusement pour eux, ils sont tombés sur un check-point de la police de Médina vers le pont de Colobane. Après une fouille minutieuse, les limiers ont trouvé par devers eux du chanvre indien. Interrogés sur la provenance de la drogue, les étudiants passent aux aveux et déclarent s’être approvisionnés à Soumbédioune auprès d’un inconnu. Suffisant alors pour qu’ils soient alpagués et conduits sous bonne escorte policière au commissariat de Médina pour les besoins d’une enquête. Ces adeptes du chanvre indien ont reconnu les faits avant de solliciter la clémence des enquêteurs. L’aveu étant la reine des preuves, ils ont été placés en garde à vue avant d’être déférés au parquet pour détention aux fins d’usage de chanvre indien.

Tension à la gare routière de Thiès

Il y a eu une vive tension hier à la gare routière de Thiès. En effet, depuis l’effectivité du mot d’ordre de grève dans le transport public, même si la majorité a observé le mouvement, d’autres poursuivent tranquillement leurs activités. Et hier, les grévistes se sont révoltés à la gare routière, pour exiger que tout le monde gare les véhicules, en attendant la satisfaction des doléances posées sur la table par les syndicats. C’est ainsi qu’ils se sont lancés aux trousses des défaillants. Selon le responsable des chauffeurs de taxis de Thiès, ceux qui travaillent, le font par manque d’informations, devant surtout les manipulations de l’Etat. Dans la même veine, il a cloué au pilori les syndicats qui refusent de suivre le mot d’ordre, les accusant de trahison, pour avoir abandonné la barque en pleine tempête. A l’en croire, l’exigence est que les 23 points annoncés par l’Etat soient mis à la poubelle et qu’il vienne avec de nouvelles propositions, pour que des discussions sereines soient engagées pour trouver des solutions définitives. Parmi les solutions, il cite déjà un centre de formation professionnelle dédié aux chauffeurs.

Deuxième retour de parquet pour le rappeur Nit Doff

Le procureur de la République n’a pas encore scellé le sort du rappeur Mor Tallah Guèye alias Nit Doff depuis maintenant une semaine. Après avoir passé la journée d’hier à la cave du palais de justice, Nit Doff a eu un deuxième retour de parquet. Ce fervent défenseur de Sonko passera sa 6e nuit au commissariat central de Dakar.

Deuxième retour de parquet pour le rappeur Nit Doff

Le procureur de la République n’a pas encore scellé le sort du rappeur Mor Tallah Guèye alias Nit Doff depuis maintenant une semaine. Après avoir passé la journée d’hier à la cave du palais de justice, Nit Doff a eu un deuxième retour de parquet. Ce fervent défenseur de Sonko passera sa 6e nuit au commissariat central de Dakar.

Pastef prend date

Après le succès retissant du méga-meeting de Keur Massar de dimanche dernier, le bureau politique national de Pastef Les Patriotes donne rendez-vous très prochainement aux militants sympathisants à Mbacké pour une autre manifestation qui se tiendra à une date qui leur sera ultérieurement communiquée. L’instance dirigeante de Pastef Les Patriotes renouvelle aussi sa loyauté à Ousmane Sonko et se tient prête, à ses côtés, pour la résistance jusqu’au triomphe de la justice et de la volonté du peuple sénégalais. Par ailleurs, le bureau politique national félicite les militants, la diaspora, les coordinations départementales, les sections communales et les cellules pour la réussite du méga meeting de Keur Massar. Le bureau a indiqué dans un communiqué que malgré la grève des transporteurs et les tracasseries subies par les convois des patriotes dont l’exercice de leur liberté de circulation et de réunion a été entravé par la gendarmerie, la manifestation a été une démonstration de force et témoigne la détermination du peuple sénégalais à faire face à l’injustice. Il remercie les alliés de la coalition Yewwi Askan wi et toutes les autres sensibilités politiques ou citoyennes pour leur présence et leur engagement, aux côtés du peuple, dans le combat pour la défense de la démocratie, des libertés et des institutions.

1,5 million de patients auront un dossier médical électronique

Conseillère technique du ministre de la Santé, Dr Aïssatou Diop a présidé hier l’atelier national de partage des circuits, documents administratifs et médicaux harmonisés du patient. Le ministère opte pour la digitalisation de la santé. Selon Dr Aïssatou Diop, cet atelier national de partage des circuits, des documents médicaux et administratifs standardisés du patient constitue une phase importante de normalisation et standardisation, notamment des bulletins de radiographie et d’analyses médicales, des fiches de soins et des certificats médicaux utilisés dans les structures de santé. L’intérêt réside, dit-elle, dans l’identification exhaustive des circuits et des documents utilisés afin qu’ils soient tous pris en compte dans la mise en place du dossier patient partagé. En demandant la digitalisation intégrale, souligne Dr Diop, le chef de l’Etat a demandé au ministère de la Santé de travailler ensemble pour atteindre dans les meilleurs délais, les meilleurs résultats possibles. Avec les financements déjà acquis, elle espère que le ministère va délivrer à partir de cette année, à 1 500 000 usagers de la santé, un dossier médical électronique sécurisé avec une carte digitale de santé pouvant contenir leurs allergies et leurs antécédents médicaux.

Le Pasped a appuyé 1.326 PME

Le Projet de lutte contre la migration irrégulière par l’appui au secteur privé et la création d’emplois au Sénégal (Pasped) officiellement clôturé lundi, a permis d’appuyer 1.326 micro, petites et moyennes entreprises, a appris l’«APS». Le projet est financé par l’UE dans le cadre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique par un don de 14 303 200 euros (soit 9.382.284.163 Fcfa).Un communiqué fait état de 7.378 emplois soutenus ou sauvegardés, 51 sénégalais résidents en Italie accompagnés dans leur investissement productif dans leur pays d’origine et plus de 2.306 jeunes orientés et insérés dans le marché du travail. Selon le texte, le Pasped avait pour objectif de réduire la migration irrégulière grâce au soutien au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal. Il visait à créer une plateforme fournissant une assistance financière et technique pour contribuer au développement des micros, petites et moyennes entreprises (Mpme) sénégalaises en renforçant le potentiel économique local et celui de la diaspora en Italie. La stratégie était de mettre à disposition des ressources humaines et financières pour promouvoir le développement du secteur privé dans des régions ciblées (Dakar, Diourbel, Thiès, Kaolack, Louga et Saint-Louis)

61.000 candidatures pour 1.500 postes en compétition

Quand le chômage tient la jeunesse sénégalaise ! A chaque ouverture de concours, les jeunes en chômage se bousculent pour déposer leurs dossiers de candidature. Le ministère de l’Éducation nationale qui a ouvert le Concours de Recrutement des Elèves-Maîtres (Crem) a déjà reçu 61.000 dossiers de candidature pour 1 500 postes en compétition.

Les jeunes de Rewmi pressent Birame Soulèye Diop…

Les jeunes de Rewmi de Thiès-Nord ont dépoussiéré la promesse de Birame Soulèye Diop de démissionner du poste de maire de la commune de Thiès Nord. Selon Cheikh Gaye, Birame Soulèye Diop a déclaré qu’il allait quitter la mairie au mois de janvier 2023 au plus tard, mais la démission tarde à être effective. Pire, des jeunes et des femmes de son parti s’y opposent avec véhémence, regrettent les partisans d’Idrissa Seck. A l’en croire, toutes ces manœuvres montrent que Birame Soulèye Diop veut revenir sur sa décision de démissionner, en instrumentalisant ces jeunes et ces femmes.

…Et rappellent à l’ordre les jeunes de BBY

Restons avec la jeunesse de Rewmi pour dire que Cheikh Gaye et ses camarades ont tenu également à rappeler à l’ordre les autres jeunes de Benno Bokk Yaakaar (BBY) qui, selon eux, lancent «des attaques injustifiées et regrettables» à l’endroit de Idrissa Seck et de Yankhoba Diattara.Ils estiment que le président Idrissa Seck continue à faire preuve de sincérité et de loyauté envers le Président Macky Sall et le ministre Yankhoba Diattara est clairement dans cette dynamique. Pour ces jeunes d’Idrissa Seck, des attaques sur de tels alliés, venant du camp Bby, sont inélégantes. L’énergie qu’ils dépensent devait être utilisée à défendre le Président Macky Sall et le gouvernement et non de s’en prendre à des alliés, martèle le sieur Gaye. S’agissant de l’affaire Sweet Beauté, les jeunes “rewmistes” de Thiès-Nord invitent le leader de Pastef à aller répondre à la justice, s’il estime qu’il n’est pas coupable. Ils demandent aux autorités de prendre toutes les dispositions nécessaires pour garantir la sécurité publique. En ce qui concerne la crise dans le secteur du transport, consécutivement aux deux graves accidents survenus récemment avec des dizaines de morts, Cheikh Gaye et Cie encouragent l’Etat à ne pas renoncer aux mesures qu’il a prises dans le cadre de la sécurité routière.
%d blogueurs aiment cette page :