Forum de Dakar sur la souveraineté alimentaire, un cadre d’expression des besoins de financement,selon une responsable de la BAD

Diamniadio, 23 jan (APS) – Le deuxième Forum de Dakar sur la souveraineté alimentaire, servira de tribune aux chefs d’Etat et de gouvernement africains présents de faire des propositions concrètes et pertinentes sur le financement de leurs projets de résilience et d’autosuffisance, a souligné, lundi, une responsable de la Banque africaine de développement (BAD), initiatrice de l’évènement prévu à partir de mercredi à Diamniadio. ‘’Les financements dépendront principalement de la pertinence, de l’efficacité des projets et des propositions concrètes mises sur la table pour les réaliser dans des délais impartis au cours des cinq prochaines années’’, a précisé Beth Dunford, vice-présidente de la BAD, chargée de l’agriculture, du développement social et humain. Elle prenait part, lundi à l’auditorium de la sphère ministérielle Ousmane Tanor Dieng de Diamniadio, au point de presse tenu à deux jours de l’ouverture du Forum de Dakar sur le thème ‘’Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience’’. Pour chaque pays, le chef d’Etat ou de gouvernement représenté, fera face aux bailleurs pour ‘’défendre sa stratégie nationale de souveraineté alimentaire à travers un pacte qui sera établi avec les bailleurs, notamment la Banque africaine de développement, a-t-elle rappelé. Elle a signalé qu’au sortir des sessions, le niveau de financement de l’impact de la politique nationale de souveraineté alimentaire de chaque pays sera connu. S’agissant du Sénégal, les besoins de financement de son pacte national de souveraineté alimentaire s’élèvent à 5000 milliards de francs CFA sur cinq ans dont 1600 milliards attendus de la BAD et d’autres partenaires après la présentation du pacte qui sera faite par le chef de l’Etat en personne, a-t-on appris lors de la conférence de presse.ADL/AKS/ASB
%d blogueurs aiment cette page :