cropped-LOGO-RP
Loading ...

Vote budget : 19 milliards 575 105 951 francs pour la culture

https://lequotidien.sn Le ministre de la Culture et du patrimoine historique, Aliou Sow, a annoncé, mercredi, qu’une dotation spéciale de 100 millions de francs Cfa allait être consacrée à la poursuite des travaux de la Commission nationale de rédaction de l’His­toire générale du Sénégal. «(…) malgré les contraintes, le ministre des Finances et du budget a tenu à mettre à la disposition du département, une dotation spéciale de 100 millions de francs Cfa qui est dans le processus. D’ici à une semaine, la commission qui s’occupe de l’Histoire générale du Sénégal aura cette dotation», a déclaré Aliou Sow lors du vote du budget de son ministère. Le budget 2023 de son département, arrêté à 19 milliards 575 105 951 de francs Cfa, a été adopté par 90 voix contre 62. Le ministre a précisé que sur la production de 18 volumes sur les 25, la dotation était de 300 millions de francs Cfa. «Monsieur le ministre, vous avez sauvé une situation exceptionnelle, nous vous en remercions», a-t-il dit, s’adressant au ministre des Finances et du budget, Mamadou Moustapha Ba.  Aliou Sow a aussi annoncé le recrutement prochain de sortants de l’Ecole nationale des Arts devenue Ecole nationale des arts et métiers de la culture avec la construction des Maisons de la jeunesse et de la citoyenneté. «La première décision que nous avons eu à prendre est de recruter la totalité des sortants de l’Ena et de les affecter dans les 46 Maisons de la jeunesse et de la citoyenneté qui seront érigées dans les 46 départements et qui doivent avoir chacune un animateur culturel qui est un spécialiste chargé d’encadrer et de gérer le contenu culturel de ces maisons», a expliqué Aliou Sow répondant aux questions des députés de Yewwi askan wi (opposition), Guy Marius Sagna et Birame Soulèye Diop. Il a ajouté qu’une convention sera signée dans les prochains jours avec le ministre de la Jeunesse, car les équipes sont en train de finaliser le contenu de ce document. Apportant des précisions sur le statut de ces sortants de l’Ena, le ministre de la Culture dit avoir saisi ses collègues de la Fonction publique et des Finances, même s’il faut rappeler qu’au concours, il est signalé que le recrutement à la Fonction publique n’est pas obligatoire, dit-il.Propos recueillis par Amadou MBODJI (ambodji@lequotidien.sn)