Développement des échanges nord-sud : L’Italie prospecte le Sénégal 

https://lequotidien.sn L’Italie est disposée à augmenter sa présence économique au Sénégal. Une mission composée de son secteur privé est à Dakar pour explorer les voies et moyens d’accroître le partenariat entre les deux pays.   La restriction des déplacements causée par la pandémie du Covid-19 étant dépassée, les affaires reprennent. C’est dans cette logique qu’une mission italienne séjourne actuellement à Dakar. L’objectif est d’explorer les opportunités de partenariat avec des entreprises sénégalaises.

L’industrie, l’agriculture, le packaging sont, entre autres, les secteurs où l’Italie peut apporter un plus au secteur privé national.

«L’Italie, avec ses secteurs public et privé, est prête à approfondir la collaboration avec le Sénégal qui est un partenaire crucial», a rappelé l’ambassadeur d’Italie au Sénégal. «Le message c’est qu’avec le soutien du ministère des Affaires étrangères, cette mission avec plusieurs entreprises italiennes peut témoigner de l’attention grandissante consacrée au Sénégal. Elle peut contribuer positivement au potentiel de croissance avec des partenariats agro-alimentaires et l’emballage», a affirmé Giovanni Umberto De Vito.

Une position partagée par Mbareck Diop, vice-président du Conseil national du patronat sénégalais (Cnp) qui a confié ceci : «Nous connaissons le dynamisme de la Coopération italienne, mais il y a du chemin à faire puisqu’il y a encore beaucoup de potentiel à exploiter.»

Il a ajouté que le privé sénégalais en général, le Cnp en particulier, marque sa disponibilité pour explorer encore les voies de partenariats gagnant-gagnant. Pour sa part, Matar Cissé de la commission pêche, qui a représenté le président de la  Chambre de commerce de Dakar, Abdoulaye Sow, a mis l’accent sur l’importance des investissements dans l’agriculture, la transformation des produits agricoles, les emballages, la pêche, entre autres. Par ailleurs, le représentant de la Banque africaine de développement (Bad) au Sénégal a rappelé que leur stratégie-pays repose sur deux domaines que sont les infratructures et la transformation de l’agriculture. Mouhamed Chérif a réitéré la disponibilité de la Bad à accompagner davantage les initiatives allant dans le sens du développement des infrastructures et de la transformation de l’agriculture au Sénégal. Pour Carlo Romeo, le directeur pour l’internationalisation des entreprises du ministère des Affaires étrangères de l’Italie, «le continent africain va se transformer. Nos entreprises disposent de technologies innovantes et peuvent beaucoup aider. L’idée est de créer des synergies, afin de renforcer notre relation et ouvrir de nouveaux politiques de développement comme l’infrastructure, l’industrialisation (…) Nous considérons le Sénégal comme un partenaire de choix. Cette mission économique permet de renforcer le partenariat avec le Sénégal.Nous osons croire qu’il  sera fructueux pour la suite».mgaye@lequotidien.sn
%d blogueurs aiment cette page :