Mariama Sarr précise les ambitions de son ministère en matière de formation professionnelle

Dakar, 21 nov (APS) – L’ambition du gouvernement sénégalais est d’orienter vers la formation professionnelle et technique 30% des sortants du cycle fondamental à l’horizon 2030, a-t-on appris, lundi, du ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion.

Devant les députés pour défendre le projet de budget 2023 de son département, Mariama Sarr a déclaré que cette option devrait permettre de renverser la tendance actuelle marquée par l’orientation de 82% des bacheliers dans les filières littéraires.

Mariama Sarr répondait à une interpellation de la députée Ndèye Satala Diop (opposition). La parlementaire avait notamment insisté sur la nécessité d’œuvrer à une valorisation des métiers, laquelle valorisation ne peut selon elle se faire dans le cadre formel de l’école. Cette valorisation est d’autant plus importante que tous les élèves ne peuvent accéder au baccalauréat, a relevé Ndèye Satala Diop. Selon cette parlementaire, l’orientation vers la formation à partir du cycle fondamental devrait permettre de détecter très tôt des élèves ”doués” pour le travail manuel afin d’éviter les décrochages scolaires. A terme, l’objectif du gouvernement est d’arriver à orienter davantage les nouveaux bacheliers vers la formation professionnelle et technique, renseigne la ministre. Dans cette perspective, Mariama Sarr a rappelé que son département travaille notamment à ce que la formation professionnelle soit une ”vocation” chez les jeunes. Aussi a-t-elle annoncé la construction de 38 centres de formation dans les départements. Le budget 2023 du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion est arrêté à 85 milliards 859 millions 439 milles 141 francs CFA. Il est notamment axé sur le développement d’offres de formation professionnelle et technique, peut-on lire dans un document consulté par l’APS.SMD/BK/MD
%d blogueurs aiment cette page :