cropped-LOGO-RP
Loading ...

LE COÛT DES DENRÉES ALIMENTAIRES ET DU LOYER EN BAISSE

Dakar, 7 nov (APS) – Le président de la République Macky Sall a annoncé lors d’un Conseil national de la consommation une baisse immédiate des prix des denrées de première nécessité et du loyer. Le Premier ministre Amadou Ba et plusieurs membres du gouvernement ont pris part à cette rencontre au cours de laquelle Macky Sall a annoncé 11 mesures visant à réduire la cherté de la vie et soulager les ménages. Le Kilogramme du riz brisée indien passe de 350 F à 325 F, le litre de l’huile de palme de 1200 francs à 1100 francs tandis que le prix du sucre passe 600 F à 575 F. ’’Concernant le loyer, une baisse de 20% sera opérée sur le loyer inférieur ou égal 300 000 F, 10 % sur le loyer compris entre 300 0000 F et 500 000 F, et 5 % pour les loyers supérieurs à 500 000 F’’, a annoncé le président de la République. Pour les frais d’inscription dans le moyen et secondaire, les prix fixés à 3000 F avec un plafond de 5000 F mais cette exception ne pourra être autorisée que par le conseil de gestion de l’établissement, a-t-il ajouté. Pour l’enseignent supérieur privé, une baisse allant de 5 à 10% sur les frais de scolarité a été annoncée. Les produits horticoles ont connu aussi une baisse. Ainsi le Kilogramme de l’oignon local sera désormais vendu sur le marché à 400 F au lieu de 500 F. Les prix de l’oignon importé passent de 700 à 500 F Le Kilogramme de la pomme de terre locale va passer 600 F à 400f, celui de la pomme de terre importée passe de 700 F à 500 F tandis que la carotte importée sera désormais vendue à 400 le kilogramme Macky Sall a exhorté, par ailleurs, le ministère du Commerce et les acteurs impliqués à poursuivre la communication sur la baisse des prix pour faciliter la compréhension et éviter les confusions.ABD/OID

Mesures sur la vie chère : «les prix seront appliqués d’ici mercredi ou jeudi» (ministre)

Le président Macky Sall a annoncé samedi des mesures de baisse relatives au logement, au riz, à l’huile, au sucre ou encore aux fournitures scolaires pour soulager les populations face à la cherté de la vie. Cette décision a été prise à l’issue d’une rencontre sur la consommation en présence des commerçants et des industriels. Pour rendre ces mesures effectives, « des arrêtés seront pris et les prix seront appliqués d’ici mercredi ou jeudi », selon le ministre du Commerce et porte-parole du gouvernement, Abdou Karim Fofana.