Asky Airlines reprend du service dans 16 pays

Partagez ce contenu!

Asky Airlines reprend du service dans 16 pays

https://www.financialafrik.com La compagnie aérienne Asky Airlines a annoncé vendredi 31 juillet qu’elle reprend ses activités à partir du 3 août 2020, se projetant ainsi dans la perspective post covid-19. Cette reprise concerne les vols au départ de 16 aéroports, sur les 22 destinations du réseau. Il s’agit, en dehors de Lomé (Togo) son hub, d’Abidjan, de Bamako, de Bangui, de Bissau, de Conakry, de Cotonou, de Dakar, de Douala, de Freetown, de Libreville, de Monrovia, de N’Djamena, de Niamey, de Ouagadougou et de Yaoundé.
«Le réseau complet de Asky se rétablira graduellement à mesure que d’autres aéroports s’ouvriront aux vols internationaux», précise le transporteur. L’annonce intervient pendant que les autorités togolaises ont également programmé la réouverture des frontières aériennes pour ce samedi 1er août. Selon les dispositions précisées dans un communiqué du gouvernement, les passagers en partance du Togo devront se soumettre à un test PCR Covid 72 heures avant leur départ, ainsi que ceux à destination de Lomé, à l’exception des passagers en transit. Ceci, à un cout de 40.000 F CFA payable lors de l’enregistrement sur une plateforme en ligne mise en place à cet effet.
Par ailleurs, les voyageurs qui arrivent dans le pays devront installer déjà à l’aéroport de Lomé, l’application mobile Togo Safe «qui sera bientôt disponible sur Play Store et dans l’App Store», et «qui leur donnera la possibilité de définir le lieu d’auto-confinement de leur choix». L’objectif est de «permettre aux autorités sécuritaires et sanitaires de s’assurer du respect de la quarantaine à laquelle sont soumis tous les voyageurs».
Pour rappel, Asky a été fondée en 2007 sous l’impulsion du togolais Gervais Koffi Djondo, co-fondateur du groupe Ecobank, avec pour objectif de remplacer la défunte Air Afrique disparue en 2002. Le vol inaugural de la compagnie Asky a eu lieu le 14 janvier 2010, entre Lomé et Ouagadougou. Avec comme principal partenaire Ethiopian Airlines, qui en détient 40 % du capital, Asky a eu du mal à négocier des avantages avec certains Etats de la sous région qui ont opté pour le développement de leurs propres compagnies.  Nephthali Messanh Ledy


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*