Du dibi Oryx chez le ministre de l’Environnement et du Développement durable ? Par Alioune Badara Mboup

Partagez ce contenu!

Du dibi Oryx chez le ministre de l’Environnement et du Développement durable ? Par Alioune Badara Mboup

On a pas encore fini de dénoncer l’attitude irresponsable du ministre braconnier Abdou Karim Sall qui a fait déplacer  nuitamment en pleine période de COVID19 marquée par un couvre feu , les  06  gazelles Oryx, espèces protégées, de leur lieu de vie à son Ranch privé, qu’on vient d’apprendre que les deux gazelles Oryx blessées au cours de leur convoyage depuis Ranerou ont été abattues et ont  servi de DiBI .
Du Dibi à 120 millions car c’est le prix des deux gazelles Oryx , offertes au Sénégal par l’Israël et l’Espagne .
Le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable  qui est censé proteger  la faune et  la flore , qui  a l’autorité sur les parcs nationaux et autres aires protégées, lui qui devait  faciliter l’accès à ces espaces tout en veillant à leur assurer un haut degré de protection , vient de faire un un acte  illégal d’abattage d’espèces intégralement protégées.
On se rappelle de lui , Abdou Karim Sall pour ne pas le nommer , lui qui  voulait fermer la chaine de télévision walfadjiri en plein référendum  pour non respect de la réglementation de l’audiovisuel . Aujourd’hui cette même personne prise en flagrant délit d’abattage clandestin des gazelles Oryx , espèces en voie d’extinction , qui sont un bien public,   parle avec arrogance au peuple Sénégalais sans aucune sanction.
Le Seul responsable de cette barbarie est le Président Macky Sall , qui laisse toujours siéger ce piètre ministre braconnier , qui fut un simple responsable d’agence de la Sonatel avant 2012 et aujourd’hui dispose d’un Ranch privé. Pour ses caprices il abat illégalement ces Oryx , aurait il besoin de leurs cornes pour son bain mystique pour échapper au prochain remaniement gouvernemental ?
Avec un tel scandale , Abdou Karim Sall ne devrait siéger une minute de plus dans un gouvernement d’un pays  qui a ratifié  la convention de Washington .Cette convention oblige les Etats à protéger ces animaux. Même les cornes, les peaux et autres venant de ces animaux sont interdits de vente ou de circulation.Alioune Badara Mboup


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*