DR ALPHA SALL DE L’INSTITUT PASTEUR SUR LES TESTS DE COVID-19 : 76.334 réalisés au 02 mars et bientôt les tests de diagnostic rapide

Partagez ce contenu!

 DR ALPHA SALL DE L’INSTITUT PASTEUR SUR LES TESTS DE COVID-19 : 76.334 réalisés au 02 mars et bientôt les tests de diagnostic rapide

http://www.sudonline.sn/ «Depuis le 2 mars, nous avons réalisé 76.334 tests de diagnostic de Covid-19 ; au niveau du laboratoire central de Dakar 59751 tests, au niveau du laboratoire décentralisé de Touba 10.065 tests, au niveau du laboratoire décentralisé de Kolda 6518 tests… ». L’annonce a été faite par le directeur de l’institut Pasteur de Dakar, Dr Alpha Sall, lors de son passage au ministère de la Santé pour faire le bilan mensuel de l’épidémie à Covid-19 au Sénégal
Par ailleurs, Dr Alpha Amadou Sall a confirmé que Dakar reste toujours la première source de contamination vis-à-vis des autres régions. Quant aux mutations du virus, il s’est voulu clair. « Quand on analyse le virus lui-même pour voir s’il a changé, on n’a pas vu de changement majeur depuis son arrivée au Sénégal. Cependant, il faut noter qu’il y’ a une diversité plus importante à Dakar que dans les régions », a révélé Dr Sall. Par ailleurs, le patron de l’Institut Pasteur a relevé que plusieurs activités sur instruction du ministre de la Santé seront menées dans les prochains jours et semaines pour renforcer l’approche communautaire de la lutte.
Ainsi, en première ligne de mire, « un renforcement de la surveillance de Covid-19 au niveau des sites sentinelles communautaires, des hôpitaux, du réseau mis en place par le ministère de la Santé et l’institut Pasteur de Dakar qu’on appelle réseau ‘’captes ‘’, aura lieu non seulement à Dakar mais dans les autres régions du Sénégal», renseigne-t-il. Cette disposition permettra, selon lui, de mesurer régulièrement la transmission au niveau communautaire et d’adapter le dispositif de riposte en conséquence. Le second élément important par rapport à cette approche communautaire, selon toujours le directeur de l’institut Pasteur, « va être la mise en place de tests de diagnostic rapide pour Covid-19 ». En effet, révèle Dr Sall, après des résultats satisfaisants en laboratoire, les tests vont faire une évaluation de leur utilisation dans des sites pilotes de terrain et ce sera lancé dans les prochains jours.
Enfin, le troisième élément important dans cet accompagnement de la stratégie d’adaptation pour le directeur de l’institut Pasteur «est la mise en œuvre du diagnostic différentiel dont l’objectif d’aider tous les syndromes fébriles et respiratoires, de distinguer la Covid-19 de la grippe, et du paludisme qui sont bien évidemment des maladies dont l’activité va s’accroitre avec la saison des pluies ».

Saint-Louis : La représentante de l’Oms satisfaite de la gestion de Covid-19

La représentante-résidente de l’Organisation mondiale de santé (OMS) au Sénégal, Dr Lucile Imboua, a exprimé vendredi, sa satisfaction concernant la gestion de la pandémie de Covid-19 dans la région de Saint-Louis (nord). « Les équipées soudées ont travaillé ensemble sous la bonne coordination du gouverneur et du médecin chef de la région médicale », a-t-elle notamment salué lors d’un point de presse, en présence du médecin-chef de la région médicale, Dr Seynabou Ndiaye et de la représentante du ministre de la Santé. La représentante-résidente de l’OMS au Sénégal vient ainsi de boucler une visite de quelques jours dans la région de Saint-Louis. Elle a salué l’implication de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police qui ont travaillé de manière multisectorielle avec la région médicale de Saint-Louis, afin de ’’réussir la riposte contre le Covid-19’’. L’implication de l’hôpital régional de Saint-Louis a été une bonne chose pour accueillir et traiter les cas détectés, avec une bonne articulation des différents acteurs impliqués dans la lutte contre la pandémie, a noté Dr Imboua.
Selon elle, l’OMS apporte tout son appui aux différentes régions du Sénégal. « Cela va continuer, car nous avons noté les défis à relever, surtout avec la levée des restrictions où les populations doivent vivre avec le virus », a-t-elle souligné. « Il est important de réajuster les stratégies d’appui et cela aussi a motivé la visite que j’ai effectuée dans la région de Saint-Louis afin de voir comment nous allons faire face », a-t-elle ajouté


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*