Sommés de quitter Sandaga pour le marché Champs de Course : les commerçants tirent sur Abdou Karim Fofana et alertent Macky Sall

Partagez ce contenu!

Sommés de quitter Sandaga pour le marché Champs de Course : les commerçants tirent sur Abdou Karim Fofana et alertent Macky Sall

Le Président de la République est interpellé par les commerçants de Sandaga. Ces derniers font part de leurs inquiétudes quant au plan du ministre de l’urbanisme et de l’hygiène publique, Abdou Karim Fofana, visant à les chasser de leurs cantines du moment au profit du marché du Champ de Course. Ils ont rejeté ce projet et  invitent le Président Macky Sall à faire revenir à la raison son ministre.
Dans le recasement des commerçants du marché Sandaga, le ton est donné par ces derniers qui ont rejeté le projet du ministre de l’Urbanisme et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana. En effet, regroupés dans un mouvement dénommé Association «And Taxawu Sandaga» (Ats), ils ne veulent pas entendre parler du site du champ de course. C’est pourquoi, les commerçants de Sandaga réclament le projet déjà validé par le chef de l’Etat Macky Sall.
«Après l’incendie du marché, nous avions rencontré, à l’époque, le chef de l’Etat Macky Sall, qui nous avait mis en rapport avec l’Agetip et le ministre du commerce, afin de proposer un plan de réhabilitation du marché. Et depuis lors, aucune avancée n’a été signalée. Mais ce qui  nous a surpris, c’est que le ministre Abdou Karim Fofana est venu avec un nouveau plan, qui est le champ de course, sans pour autant se concerter avec les commerçants. Et c’est une décision unilatérale qu’il a prise, cela montre qu’il n’a aucun respect envers nous», ont regretté les commerçants.

«Abdou Karim Fofana veut utiliser les commerçants pour faire sa propre promotion, mais son but n’est pas de soutenir le Président Macky Sall»  

Très remontés, ces pères de familles ont exprimé leur indignation et se demandent comment un ministre peut persister à piétiner les engagements pris par le Chef de l’Etat. «Le ministre Abdou Karim a refusé d’appliquer le plan qu’on avait proposé au Président Macky Sall. Le champ de course est très éloigné et ce n’est pas un milieu adéquat pour lequel, les commerçants peuvent exercer leurs activités. Nous préférons abandonner le commerce plutôt que d’aller dans ce lieu très isolé», ont laissé entendre les commerçants. Qui invitent le Chef de l’Etat à réagir pour rappeler à l’ordre le ministre. «Je pense que le Président de la République n’est pas au courant de ce que son ministre est en train de faire. Abdou Karim Fofana veut utiliser les commerçants pour faire sa propre promotion mais son objectif n’est pas de soutenir le chef de l’Etat. Parce que comment peut-il raser, complètement des milliers de magasins, qui paient, chaque mois, des millions à la Douane et aux l’impôts», se demandent-ils.

«Il y a deux possibilités  : soit, il va venir raser de force les cantines, ou bien, nous allons en chômage, mais nous n’irons pas aux champs de course»

Poursuivant à manifester leur colère, les commerçants d’ajouter  : «c’est à travers à la presse, qu’on a su que le ministre va nous loger au Champ de Course. Ce qui est anormal, car nous avons reçu aucune explication». Ainsi, les commerçants invitent le ministre à une concertation pour une solution définitive. «Nous voulons que le ministre s’assoie autour d’une même table avec les personnes concernées, pour qu’on puisse trouver une solution, afin de reconstruire le bâtiment qui était incendié. Sinon, il y a deux possibilités  : soit, il va venir raser de force les cantines ; soit, nous allons en chômage mais nous n’irons pas au champ de course», ont-ils campé le débat.Mansour SYLLA


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*