Pilonné par l’armée sénégalaise Un camp rebelle dépose les armes, brandit le drapeau blanc et appelle l’armée à un cessez-le-feu définitif

Partagez ce contenu!

https://www.jotaay.net/Décidemment, les bombardements de l’armée dans la zone de Mbissine-Albondy-Bilasse commencent à porter leurs fruits. La preuve, samedi après-midi, nous est parvenu un communiqué signé Fatoma Coly, chef de guerre Atika de l’aile de Diakaye qui appelle l’armée sénégalaise à un cessez-le-feu. Un cessez-le-feu qui engage selon le communiqué le camp de Diakaye, l’aile civile, le Kassa et la zone Est que l’armée est en train de pilonner depuis quelques semaines.
Quatre points majeurs sont notés dans le texte : instaurer un cessez-le-feu en vue de créer les meilleures conditions pour préparer les négociations avec le gouvernement du Sénégal ; cesser immédiatement les combats, les actions armées isolées ou collectives, les violences envers les personnes, les braquages et tous autres actes de violence en Casamance en demandant à l’armée sénégalaise d’en faire autant ; créer, maintenir et garantir les conditions réelles d’une paix durable en Casamance ; collaborer et participer à la mise en place d’un mécanisme de surveillance du respect du cessez-le-feu selon les modalités à définir. Cependant, le signataire du communiqué, Fatoma Coly, commandant du front nord de Diakaye, invite à l’arrêt de tout mouvement des éléments composant les forces sénégalaises aux abords immédiats des zones occupées par les unités armées du Mfdc. Du coup, il appelle à la libération des militants du Mfdc et des personnes actuellement détenues pour différentes raisons liées au conflit en Casamance.
Ainsi, pour faciliter et matérialiser tous ces engagements, Diakaye appelle à la liberté de parole et de mouvement non armé ; l’arrêt des arrestations ; l’arrêt des tracasseries sur les routes. Une invite qui va à l’endroit des des ministères de l’Intérieur et des Forces armées.
Bien avant ces engagements, le commandement de Diakaye note qu’ils ont fait d’énormes efforts pour en arriver à ce stade : la volonté exprimée par les composantes du Mfdc de cesser les hostilités armées et s’engager dans le processus de paix par le dialogue et des négociations ; la volonté exprimée par le gouvernement du Sénégal d’engager un processus de paix ; le processus d’unification engager entre les unités armées du Mfdc d’une part et l’aile civile du Mfdc d’autre part ; les résultats positifs obtenus dans ce processus d’unification, notamment avec la mise en place d’un comité provisoire chargé de travailler à la consolidation et au parachèvement de l’unification entre toutes les composantes se réclamant du Mfdc et enfin l’accalmie observée sur le terrain.
En tout cas, ce communiqué appelle à la fin des hostilités et affrontements entre les combattants du Mfdc et l’armée sénégalaise. Mais la position de Salif Sadio, le plus redoutable des chefs d’armée du Mfdc, n’est pas encore connue.Baye Modou SARR


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*