Le Littoral: prochain théâtre de célébration explosive du 23 juin entre l’opposition et le pouvoir

Partagez ce contenu!

https://www.dakarposte.com/L’histoire ne se répète pas, mais sait de temps en temps bégayer. Si les informations, que dakarposte tient de sources sûres, se confirment, nous allons vers un 23 juin explosif. Et pour cause…
Les politiciens situés dans le champ de l’opposition radicale et les activistes ont une manière bien terrifiante de célébrer cette date si chargée d’histoires sanglantes qu’est le 23 juin. En effet, dakarposte tient  de sources sûres que certains pontes de l’aile dure de l’opposition politique ont fini de se coaliser avec une frange de la Société civile et les plus irréductibles des activistes, pour aller dans le sens d’une manifestation chargée de symboles, et qui devra consister à se retrouver quelque part sur le littoral à la date du 23 juin.
Le motif avancé pour justifier une telle rencontre cosmopolite, c’est une distribution de masques de protection. Mais il faut être trop naïf pour croire que ces Sénégalais en totale rupture de vision avec le « Macky » n’ont choisi cette date si chargée que pour sacrifier à un acte neutre, n’ayant qu’une portée citoyenne. Nous sommes d’ailleurs en mesure d’être plus affirmatifs sur ce sujet, en révélant que ladite manifestation a précisément pour objet non dévoilé de protester contre la dilapidation du Littoral. Dans le langage métaphorique des milieux interlopes, c’est cela qu’on appelle « afficher hindo dawal cow boy ».
Il  revient d’ailleurs à dakarposte que cette retrouvaille de tous les dangers devrait précisément avoir lieu sur la partie du Littoral où Ousmane SONKO s’était rendu il y a quelques jours. Une visite « éclairée » du leader « pasteefiste » couronnée, comme nous le savons, par une déclaration particulièrement explosive sur le « dépeçage » inacceptable de cette précieuse bande de terre par des pontes des régimes actuel et précédent. Barthélémy Diaz est cité comme étant une des principales personnalités politiques à tenir les manettes dans la gestation de cette manifestation.
Quid de l’attitude du régime face à ce programme bourré d’explosifs ? Informé des moindres menaces, et en temps réel, le « Macky », évidemment, n’a pas perdu de temps pour ficeler un contre-programme, notamment par l’intermédiaire d’une certaine frange de la jeunesse apériste. Des jeunes regroupés dans une cellule d’urgence, et qui ont décidé de descendre sur les mêmes lieux et le même jour, histoire de protester contre les nombreuses attaques mal placées contre leur leader et son modèle de gouvernance.
C’est dire donc qu’on s’achemine irréversiblement vers une confrontation sans précédent entre ces deux entités représentatives des deux Sénégal en cours : le Sénégal des « pilotes » du Navire et le Sénégal des « lanceurs d’alerte professionnels » debout sur le quai.
Quelle conclusion en tirer, sinon que les membres de ces entités continuent encore de plus belle d’abuser de leurs droits civiques, politiques et sociétaux, en transformant notamment une date aussi symbolique pour la majorité que nous représentons, en un champ de confrontation, dont l’objectivité de l’enjeu reste encore à prouver ?Vraiment triste.Mamadou Ndiaye, dirpub dakarposte


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*