Cet Autre Danger Pire Que Le Covid…Menace Le Sénégal

Partagez ce contenu!

https://www.xibaaru.sn/Macky doit éviter une émeute de l’eau en plein covid-19 au Sénégal…ce serait une catastrophe dont les seuls responsables seraient Mansour Faye (celui a donné le marché de l’eau à Suez) et l’actuel ministre de l’Eau, le nullard éternel, Serigne Mbaye thiam.
Les Sénégalais assoiffés : Vers une émeute de l’eau
L’eau ne coule plus dans plusieurs quartiers de Dakar et zones du Sénégal. Dans ces quartiers et zones, les populations ont soif et réclament de l’eau. Une situation inédite, car survenant en pleine crise sanitaire. Le risque est grand. Le Sénégal frôle la catastrophe.
Le Président de la République Macky Sall a même tapé sur la table lors de la dernière réunion du Conseil des ministres et donné des instructions très claires à ce sujet au ministre de l’Eau et de l’Assainissement Serigne Mbaye Thiam. Mais, ce dernier devient impuissant face à la situation. De lui, on ne doit s’attendre à rien.
Après avoir échoué au ministère de l’Education nationale qu’il dirigeait, Serigne Mbaye Thiam s’est vu confier le ministère de l’Eau et de l’Assainissement. C’est là où il est en train de confier sa réputation de nullard éternel. Serigne Mbaye Thiam est en train d’étaler toutes ses limites.
Après avoir tapé sur la table et donné des instructions qui tardent à être appliquées, le Chef de l’Etat doit tirer les enseignements de cette situation et prendre les mesures draconiennes. Le risque est grand d’assister à une émeute de l’eau, en pleine crise avec la covid-19.
Tirer les leçons de la situation, c’est également remonter la genèse de cette affaire. Avant l’arrivée de Serigne Mbaye Thiam, c’est à Mansour Faye qu’était confié ce département ministériel. Contre l’avis de tout le monde, Mansour Faye a accordé le marché de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine au groupe français Suez.
L’affaire a soulevé un tollé et suscité une vive polémique.
Pourtant, en confiant au groupe Suez ce marché, Mansour Faye assurait une meilleure qualité dans la distribution de l’eau. En réalité, c’était uniquement, déshabiller Paul pour ensuite habiller Jean. Car, rien n’a changé dans ce domaine. Le risque demeure énorme pour que l’on assiste à une émeute de l’eau au Sénégal au moment où toutes les attentions doivent être portées dans la guerre livrée contre la covid-19.La rédaction de Xibaaru


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*