la BAD maintient sa note triple A

Partagez ce contenu!

https://www.financialafrik.com/L’Agence Standard and Poor’s a décidé aujourd’hui, 19 juin 2020, de maintenir la note triple A de la Banque Africaine de Développement (BAD). La perspective attachée à la note (crédit d’émetteur à long et à court terme «AAA / A-1 +») reste stable. Cette revue intervient après une réévaluation opérée par S&P qui a pris en compte la crise des lanceurs d’alerte et la décision du bureau du conseil des gouverneurs “dispensant le président de tout acte répréhensible et autorisant un examen indépendant du rapport, ce qui est conforme aux hypothèses de notre évaluation actuelle de la gouvernance et de la gestion de l’institution”.
Le 4 juin 2020, le bureau des conseils des gouverneurs de la BAD a examiné les allégations récentes contre le président Akinwumi Adesina. Le bureau a souscrit aux conclusions du comité d’éthique des conseils d’administration qui a exonéré le président de tout acte répréhensible, bien qu’il autorise un examen indépendant du rapport compte tenu des opinions divergentes des gouverneurs, rappelle S&P. “Nous pensons que, conformément à nos attentes, cette question est traitée de manière appropriée par les voies institutionnelles appropriées. Nous supposons dans les notations que la structure et la composition de l’actionnariat, avec 59% des actions avec droit de vote provenant des membres régionaux, sont potentiellement vulnérables au risque d’agence, ce qui signifie que les intérêts des membres emprunteurs pourraient différer de ceux des créanciers”, lit-on dans la note.
L’agence estime que le soutien des actionnaires demeure solide, quel que soit le résultat de l’examen indépendant. La BAD jouera un rôle clé en soutenant la région, en particulier dans le contexte de COVID-19. L’institution a approuvé un plan de secours allant jusqu’à 10 milliards de dollars pour 2020, dont 6,9 milliards de dollars financés par elle même et le reste via son guichet de prêts concessionnels. Ce programme de secours représente en grande partie une réorientation des prêts existants, ce qui soutiendra sa position de capital.
En décembre 2019, le ratio de fonds propres ajustés au risque (RAC) de la BAD était de 19%. “Nous intégrons un soutien extraordinaire sous forme de capital appelable – des actionnaires hautement notés de la banque («AA +» et «AAA») – à la notation de la BAD. Cela fournit une augmentation significative de notre ratio RAC et atténue l’impact sur le profil de risque financier suite à une détérioration potentielle de l’adéquation des fonds propres de la BAD”, indique S&P qui est avec Moody’s et Fitch les trois agences qui notent la BAD.
Les perspectives stables reflètent l’espoir de S&P qu’au cours des deux prochaines années, la BAD gérera prudemment son capital tout en maintenant des niveaux solides d’actifs de liquidité de haute qualité et un financement solide. S&P s’attend à ce que les actionnaires continueront de soutenir en fournissant des paiements en capital en temps opportun.
La banque continuera à bénéficier de crédits de traitement privilégiés (PCT) et à gérera prudemment la croissance des prêts au secteur privé dans le cadre de son mandat. “Nous supposons également que le soutien extraordinaire des actionnaires à la banque restera inchangé”, précise encore l’agence. Et de préciser: “Nous pourrions abaisser nos notations si nous observons des signes d’affaiblissement du PCT de la part des membres emprunteurs, ou s’il y a des retards importants de la part des actionnaires dans le versement du capital, ce qui pourrait limiter la capacité de la BAD à s’acquitter de son mandat de politique publique. Nous pourrions également abaisser les notes si l’adéquation des fonds propres et les ratios de liquidité se détériorent à mesure que la banque poursuit des expositions sur le secteur privé ou sur des créances souveraines moins solvables, ou si nous estimons que les contrôles internes sont inefficaces”. Adama WADE


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*