Dossier coronavirus: Situation au 19 Juin 2020

Partagez ce contenu!

Augmentation des décès liés à la Covid-19: «Les patients nous arrivent dans des situations dramatiques souvent décédés ou qui décèdent juste après l’admission»(Dr Cheikh Tacko Diop,directeur du CHU de Fann).

https://www.dakaractu.com/Le nombre de décès liés à la Covid-19 a connu une forte augmentation ces derniers jours dans le pays. Pour les dernières 72h, quelques 13 décès ont été enregistrés ce qui porte à 76, au 18 juin, le nombre de décès lié à la pandémie du coronavirus au Sénégal. Le directeur du Centre Hospitalier Universitaire de Fann, le Dr Cheikh Tacko Diop, l’accroissement du nombre de décès pourrait bien s’expliquer par le fait que les patients arrivent tardivement dans les structures sanitaires. ‘’Nous recevons des patients qui nous arrivent souvent décédés ou qui décèdent juste après leur admission’’ a-t-il soutenu. Le Dr Cheikh Tacko Diop qui s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de remise d’un appareil de sérologie octroyé par le Sabodala Gold Operations (SGO), invite toutefois les populations à se rapprocher des services sanitaires pour éviter les cas de complications qui mènent souvent à des décès inattendus.

Pr Seydi: «On aurait pu arrêter l’épidémie en quelques semaines, mais…»

iGFM – (Dakar) Le Professeur Seydi, qui s’exprimait hier sur l’évolution de la covid-19 au Sénégal, a expliqué que notre pays pouvait se départir du virus beaucoup plus tôt. Mais, les cas communautaires ont tout gâché.
«Cette contagion communautaire est là. On y est, donc c’est trop tard. Sans cette contagion communautaire on aurait pu arrêter l’épidémie très rapidement en quelques semaines. Mais maintenant c’est trop tard on est  en  plein dedans, ce qui veut dire que l’épidémie va durer plus longtemps que prévu », a-t-il confié à nos confrères de Tv5.
Il souligne qu’il faut craindre  la contagion  pour la simple et bonne raison que quand il y a un cas communautaire, on ne sait pas  quelle est la source de contamination. «Donc vous ne pouvez pas retracer les contacts mêmes de cette contamination, vous perdez le contrôle », indique-t-il.

17 cas graves en réanimation, 164 nouveaux cas positifs et 72 guéris

https://actusen.sn/L’augmentation du nombre de cas positifs au Sénégal, ne semble pas ralentir au Sénégal. Sur 1617 tests réalisés, 164 sont revenus positifs au coronavirus soit un taux de positivité de 10,1%. Il s’agit de 148 cas contacts suivis et 16 cas issus de la transmission communautaire répartis comme suit : Kounoune (1), Keur Massar (1), Pikine (1), Bargny (1), Liberté-4 (1), Liberté-1 (1), Béne Tally (1), Médina (1), Yoff (1), Khomble (1), Mbour (1), Mekhé (1), Thiadiaye (1) et Touba (3). Par ailleurs 72 patients ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris. Pour les cas graves, 17 sont actuellement sont pris en charge dans les services de réanimation. A ce jour, le Sénégal compte 5639 cas positifs dont 3788 guéris, 79 décès et 1771 encore sous traitement.

Avec 3 nouveaux décès, le bilan au Sénégal passe à 79 morts

https://actusen.sn/Décidément, le mois de juin est mortel pour le Sénégal. En effet, trois nouveaux décès liés au coronavirus ont été enregistrés hier. Ces décès ont été comptabilisés dans le bilan de ce vendredi, présenté par le Directeur de cabinet du ministre de la santé, Docteur Alyose Wally Diouf. Ce dernier chiffre macabre porte désormais le nombre total à 79 morts.

Diouf Sarr: «l’âge moyen des patients décédés est autour de 76 ans. Pour certains, le décès est survenu dans les 24 heures après l’admission en réanimation»

https://actusen.sn/Le nombre de personnes décédées ces derniers jours à cause de l’épidémie du coronavirus a connu une hausse considérable. Mais ces décès ne sont pas liés à un problème de place dans nos services de réanimation. Une assurance faite par le ministre de la santé, dans un entretien avec le journal SourceA de ce vendredi.
«Ce nombre élevé n’est pas lié à un problème de lits de réanimation. Depuis le début de l’épidémie d’importants efforts ont été faits pour augmenter le nombre de lits de réanimation et de soins intensifs, le nombre de lits de déchocage dans les SAU, afin de faciliter l’admission et le traitement de ces patients Covid positifs sévères à graves», a expliqué Abdooulaye Diouf Sarr.
Selon le ministre, «beaucoup de ces patients consultent, aussi, tardivement, après plusieurs jours. On peut dire que l’âge moyen de ces patients est élevé, il est autour de 76 ans. Pour certains, le décès est survenu dans les 24 heures après l’admission en réanimation. Pris en charge très tôt, ces patients sont généralement tirés d’affaire».

Abdoulaye Diouf Sarr dresse le bilan des 3 mois, en chiffres et en lettres

https://actusen.sn/Dans un entretien accordé à ‘’Source A’’, dans sa parution de ce vendredi, le ministre de la santé et de l’action sociale Abdoulaye Diouf Sarr, s’est prononcé sur la gestion de la Covid-19, pour tirer un bilan élogieux après trois mois de lutte contre le coronavirus.
«Pour revenir au bilan, à la date de ce 20 juin 2020, nous sommes à 5475 cas enregistrés depuis le début, avec un nombre de guérisons assez important : 3716 guéris ; 76 décès, malheureusement, un peu plus de 1% de létalité et 1682 malades sous traitement», a détaillé le ministre maire de la commune de Yoff.
Pour le patron des blouses blanches, «toutes les quatorze régions ont été touchées, avec une épidémiologie variable, selon les régions. Les régions les plus touchées, avec une transmission communautaire active, sont respectivement : Dakar (76,3%), Diourbel (9,6%) et Thiès (5.4%)».
Dans les autres régions, rassure Diouf Sarr, «la situation est bien maîtrisée avec des transmissions en clusters, des cas groupés, ou l’apparition de cas sporadiques que nous gérons parfaitement bien. Donc, aujourd’hui, on peut dire que Dakar reste la préoccupation majeure, à côté de Touba, zones où le virus circule, activement».

Copté par l’OMS: Dr Aloyse Diouf quitte le ministère de la Santé

https://www.dakarmatin.com/Le Directeur de Cabinet du ministre de la santé et de l’action sociale à
démissionné de son poste. Selon les informations de Buurnews, Aloyse Waly Diouf à quitté son poste pour rejoindre l’organisation mondiale de la santé (OMS).
Aloyse Diouf 
Aucune séparation n’est facile !!!
Monsieur le Ministre, cher ADS
Si au moment d’écrire ces lignes ,ma plume trahit les effluves de mon esprit
C’est parce que ma reconnaissance envers vous à jamais ne tarira.
En vous j’ai découvert un leader, un meneur d’hommes et de femmes, un homme qui inspire confiance et qui sait faire confiance.
Ces trois années vécues à vos côtés m’ont beaucoup forgé
Aujourd’hui, je vous remercie d’avoir accepté que je puisse partir vers un autre challenge.
Vos conseils avisés et vos encouragements me permettront sans doute de faire face à ce nouveau défi .Merci Mr le Ministre, cher ADS !Diokondial !!!


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*