Echec de la reprise des cours : le MER demande la démission du ministre de l’Education et propose une alternative

Partagez ce contenu!

Echec de la reprise des cours : le MER demande la démission du ministre de l’Education et propose une alternative

https://www.leral.net/-Selon ces proches de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, « c’est sous le poids de la pression et voulant assouplir les mesures, pris dans l’étau du dilemme de la conciliation entre ‘’sauver des vies’’ et « sauver l’année scolaire,’’ pour ne pas jeter à l’eau les 526 milliards de FCFA du Budget de l’Education nationale, que le Gouvernement avait choisi de « lancer un appel au suicide à l’endroit des enseignants » : Un échec auquel ils répondent par des solutions à méditer…
C’est entre « indignation » et « honte » que la coordination Départementale de Thiès du Mouvement des enseignants du Parti Rewmi, sous le slogan : « oui pour le sacrifice, non au Suicide : respectez les enseignants», dit avoir constaté l’annonce du report de la réouverture des classes initialement prévue le 02 juin dernier.
Devant cet échec, ils demandent au Ministre de l’Education de « rendre le tablier », avec une proposition du MER pour une solution de sortie de crise
« La crise que traverse le système éducatif liée à la pandémie du Coronavirus et la démarche tonitruante par laquelle les autorités gouvernementales gèrent la question, a fini par installer l’école dans un imbroglio inextricable », soutiennent les enseignants membres du parti Rewmi. Selon eux, « sauver l’école est un impératif pour tout patriote et républicain sénégalais».

Solution de sortie de crise

A les en croire, « si le Coronavirus continue de circuler jusqu’au mois de septembre au Sénégal comme le prévoient les Spécialistes du Comité National de Gestion des Epidémies (C N G E), l’année scolaire ne pourra être sauvée qu’après cette période prévisionnelle encore aléatoire ».
Ils proposent donc de « repousser la reprise des enseignements pour toutes les classes au mois d’octobre. Ainsi, les mois d’octobre et novembre 2020 seront mis à contribution pour combler le déficit du quantum horaire des «programmes réaménagés» ».
« Pour l’élémentaire, les écoles ayant réalisé deux trimestres doivent finaliser leur troisième évaluation en début décembre ; celles n’ayant fait qu’un seul trimestre doivent finaliser avec une deuxième évaluation ».
« Pour les classes intermédiaires du moyen secondaire, tous les élèves ayant validé avec succès au moins deux ou au plus trois trimestres passent en classe supérieure ». « Les examens seront organisés en Décembre.(Début décembre = CFEE, mi-décembre = BAC et Fin décembre = BFEM) ».
Ainsi, préconisent les enseignants proches de l’ancien Premier ministre, « la prochaine Année scolaire pourrait démarrer en janvier 2021 jusqu’ en juillet 2021, avec une réduction des fêtes ou vacances scolaires.
Le mois d’Aout 2021 sera consacré aux examens (CFEE, BAC et BFEM), comme ce qui était programmé dans le calendrier de reprise de cette année ».Avec « Le Témoin »


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*