Une production aquacole de 50.000 tonnes attendue d’ici 2023

Partagez ce contenu!

Une production aquacole de 50.000 tonnes attendue d’ici 2023

https://actunet.net/La directrice générale de l’Aquaculture, Tening Sène, a entamé hier par Fatick une tournée nationale dans le cadre de l’accélération du Programme de développement de l’aquaculture. Ce programme, en collaboration avec le Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) financé par la Banque africaine de développement, a pour but la valorisation des infrastructures aquacoles mises en place dans les 7 régions d’intervention du projet.
La directrice générale rappelle que l’aquaculture est un secteur phare du Plan Sénégal émergent. L’objectif à court terme est d’atteindre une production de 50.000 tonnes d’ici 2023. Ce qui va soutenir la création d’emplois et le développement économique et social. À Fatick, la délégation a visité l’écloserie, l’unité de fabrique d’aliments et la ferme des femmes de Ndiaye-Ndiaye composée de 5 étangs qui peuvent en moyenne produire 6 tonnes en 6 mois.
Le département communication de l’Agence nationale de l’Aquaculture souligne que cette tournée, d’une durée de 8 jours, s’inscrit dans la dynamique de relancer les activités post crise covid-19, à Fatick, Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, Tambacounda et Matam. Il s’agira de mener un vaste programme de valorisation avec l’empoissonnement des fermes de Missirah, Djirago, Sarré Diatta, Bona le pôle aquacole de Sédhiou, à Matam (Mbakhna et Belly Diallo) d’appuyer les femmes bénéficiaires du bassin de dégorgement de Katakalousse avec du matériel d’exploitation avec du matériel d’exploitation, d’améliorer la vulgarisation des activités du projet et pour sa pérennité.
«Avec l’épidémie du Coronavirus qui sévit dans le monde depuis plusieurs mois déjà, cette tournée a été, pour la directrice générale de l’Aquaculture, une occasion de remettre des masques et des gels hydro alcooliques aux femmes et jeunes de Fatick mais aussi sensibiliser les populations pour freiner la propagation de la pandémie.»Une production aquacole de 50.000 tonnes attendue d’ici 2023


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*