LE MAIRE RACINE TALLA SUR LE LITTORAL DE GUEDIAWAYE : ‘’Nous plaidons pour qu’il soit déclassé‘’

Partagez ce contenu!

LE MAIRE RACINE TALLA SUR LE LITTORAL DE GUEDIAWAYE : ‘’Nous plaidons pour qu’il soit déclassé‘’

http://www.enqueteplus.com/Après la sortie du collectif qui lutte pour la sauvegarde du littéral de Guédiawaye, le maire de la commune de Wakhinane Nimzatt a réagi, hier, pour défendre l’idée de développer des projets d’intérêt général le long de ce littoral.
‘’Concernant l’occupation du littoral, nous concernant, il faut être très clair. Ceux qui parlent de cette question doivent faire une visite de terrain à Guédiawaye, en ce qui concerne la bande des filaos. Il n’y a quasiment plus de filaos qui ont atteint ou épuisé leur espérance de vie et il n’y a pas eu de plan de reboisement. C’est les ingénieurs forestiers qui le disent’’, a déclaré, hier, le maire de la commune de Wakhinane Nimzatt qui accompagnait le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Me Oumar Youm, qui a effectué une visite de chantiers des travaux du Bus rapid transit (BRT) à Guédiawaye. Racine Talla souligne qu’il y a une VDN qui longe ce littoral et, de l’autre côté, il y a la bande des filaos qui est entamée, depuis très longtemps. Certains ont été rasés et pour ceux qui restent, il pense qu’il importe aujourd’hui de la déclasser pour qu’on puisse y mettre des projets d’intérêt public.
‘’Il y a une confusion dans ce sens. Les différents maires des 4 communes concernées, en relation avec le maire de la ville, ont proposé un plan d’aménagement qui a été voté à l’unanimité. Maintenant, il ne restait que l’approbation du préfet, pour que le chef de l’Etat puisse prendre le décret qui déclasse cette partie, pour que des projets structurants puissent y être installés. On n’a pas de marché, stade municipal, école publique, centre de formation.
Donc, comment regarder ce littoral et faire l’impasse sur ces projets-là ? C’est des choix de vie’’, a plaidé le maire. Qui est d’avis que c’est juste des plans d’aménagement qui concernent les parties qui longent la mer, par-delà la VDN.
Il a ajouté que les gens qui parlent de ce littoral sont en ville et ne voient pas ce qui se passe à Guédiawaye. ‘’La bande des filaos doit bénéficier de traitements spécifiques. C’est cet appel que nous lançons au chef de l’Etat. Comme tout le monde, nous sommes contre le bradage foncier et il n’en s’agit pas. On ne construit pas des maisons, on ne vend pas de terrains, mais c’est pour y ériger des infrastructures d’intérêt public qui n’ont de place nulle part ailleurs. On ne voit pas pourquoi ce processus ne doit pas continuer. Nous, nous pensons que nous sommes en dehors de ce débat et plaidons pour que cette bande des filaos soit déclassée, pour qu’on puisse y construire les projets qui ont été identifiés. Il y a un programme du ministère de l’Environnement qui compte y ériger un rideau d’arbres pour éviter toute idée d’avancement de la mer’’, a conclu Racine Talla.CHEIKH THIAM


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*