DOSSIER CORONAVIRUS : Du Mercredi 17 Juin 2020

Partagez ce contenu!

122 nouveaux cas testés positifs au coronavirus, 81 nouveaux guéris, 3 nouveaux décès et 16 cas graves en réanimation.

https://www.dakaractu.com/Sur 970 tests réalisés, 122 sont revenus positifs au coronavirus soit un taux de positivité de 12, 5%. Il s’agit de 111 cas contacts suivis et 11 cas issus de la transmission communautaire répartis comme suit : Liberté 6 (2), Grand Yoff (1), Keur Mbaye Fall (1), Keur Massar (1), Zac Mbao (1), Pikine (1) et Touba (4).
81 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris.
16 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation.
3 nouveaux décès liés à la Covid-19 enregistrés.
A ce jour, le Sénégal 5369 compte cas positifs dont 3606 guéris, 70 73 décès et 1689 encore sous traitement.

Dossier nouveau : Force Covid découvre qu’il y a plus de pauvres qu’on ne croit au Sénégal

Le Général François Ndiaye se rend compte que le suivi des opérations obscures de Mansour Faye, ce n’est pas la tournée des popotes. Il découvre qu’il y a plus de pauvres qu’on ne croit au Sénégal. Eh oui, les inégalités sociales ont augmenté sous Macky Sall au profit d’une centaine de familles de la dynastie FayeSall et de ses affidés  pour reprendre l’expression d’un journaleux de BBY.
Le choix de l’aide alimentaire est inefficace, improductif et injuste. Après trois mois, un tiers des ménages sont servis par des produits importés, bien après le ramadan. Or, il suffisait de trois semaines à un comité créé en amont pour établir, sous la supervision du Général, une liste de 1400 000 ménages touchés par la crise économique née de la pandémie et leur envoyer par transfert 75 000 Francs et mettre à leur disposition de l’eau potable par exemple,   au Cap Skirring ou à Fimela.. Ce montant était supportable par la trésorerie de l’Etat.
Macky Sall a préféré lancer son beau frère et ses maires dans la mare à l’aide alimentaire électoraliste, source de contamination, et se donner des allures d’économiste de dimension africaine en réclamant l’annulation de la dette. Devant cet échec dans la lutte contre la covid 19, la sanction de ses parrains libéraux est sans appel  : moratoire de six mois sur le service de la dette due en juin 2020 et dégradation de la note du Sénégal. Résultat des courses, les emprunts futurs seront plus chers. L’affaire de la dette des Etats africains ne relève pas de la ruse de la dimension du parrainage.Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*