Rébellion À Senelec… Les Cadres Critiquent Le DG Et Les Syndicats Vomissent Mademba

Partagez ce contenu!

Rébellion À Senelec… Les Cadres Critiquent Le DG Et Les Syndicats Vomissent Mademba

https://www.xibaaru.sn/SENELEC : Des syndicalistes désapprouvent le duo « Mademba »
Ils peuvent aller voir là où les fleurs ont des dents pour poursuivre leur combat dont le seul dessein, le seul but, est d’agir pour leurs propres intérêts, et non contre ceux de la SENELEC. Le duo « Mademba » est désavoué dans sa démarche, par les propres travailleurs de la SENELEC qui s’en démarquent. Mademba Sock, le syndicaliste, membre occulte cependant du patronat, ne fait pas l’unanimité au sein du Syndicat unique des travailleurs de l’électricité (SUTELEC) comme il cherche en à donner l’impression.
Du reste, c’est suite à une pression devenue intenable pour lui qu’il a été obligé d’abandonner les rênes de ce syndicat désormais dirigé par Habib Aïdara. Tout le drame de ce syndicat, dont les membres en majorité ne cautionnent pas les agissements de Mademba Sock dont la démarche tend à faire croire que c’est lui qui tient toujours les rênes au SUTELEC. Il apparait dans ce combat pour déchirer et jeter à la corbeille le contrat liant SENELEC et AKILEE, Pape Mademba Bitèye et Mademba se retrouvent de plus en plus seuls. Pour beaucoup de travailleurs à la SENELEC, ce combat n’est pas le leur. Du côté du SUTELEC des membres proches de l’actuel secrétaire général du syndicat Habib Aïdara n’entendent plus cautionner les agissements de Mademba Sock qui ne fait que défendre ses propres intérêts et non ceux de la SENELEC. C’est une rébellion qui est en train de s’installer au sein du SUTELEC.
Du reste, l’histoire de ce syndicat apparait bien mouvementée du fait que Mademba Sock dont les deux épouses sont employées à la SENELEC n’est gagné que par le , seul souci de lutter pour ses propres intérêts et de les sauvegarder et non pour ceux des travailleurs de la SENELEC. C’est tout ce qui explique l’histoire mouvementée de ce syndicat dont la plupart des travailleurs de l’entreprise lassés par les agissements de Mademba Sock ont fini par s’en démarquer. Ce qui explique la naissance d’autres syndicats à la SENELEC. Des syndicats qui loin de certaines préoccupations comptent agir pour la préservation et la consolidation de leurs outils de travail. Comme en témoigne, ce communiqué du Syndicat autonome des travailleurs de l’électricité (SATEL) sur ce qui est ce faux débat autour du contrat SENELEC – AKILEE dont ceux qui le soulèvent à savoir les deux Mademba se retrouvent seuls dans leur campagne visant à dénigrer un homme Mouhamadou Makhtar Cissé dont le seul délit est d’avoir permis au redressement de la SENELEC qui broyait du noir. En fac-similé, le communiqué du SATEL.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*