Covid-Organics: L’Oms se résigne et félicite Madagascar qui lui donne la formulation sous condition.

Partagez ce contenu!

Covid-Organics: L’Oms se résigne et félicite Madagascar qui lui donne la formulation sous condition.

https://www.dakaractu.com/Le président malgache, Andry Rajoelina et le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus se sont entretenus ce mercredi 20 mai par visioconférence. Une entrevue qui a permis aux deux hommes d’arrondir les angles après des semaines de heurts autour de l’efficacité du remède découvert par les scientifiques malgaches contre le Covid-19.
C’est le président de Madagascar, Andry Rajoelina qui a fait part de sa discussion avec le chef de la santé mondiale. Selon lui, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus « a salué les efforts de Madagascar dans sa lutte contre le Covid-19 et la découverte du Covid-organics ».
Mieux, la décoction malgache élaborée à partir de la plante d’artémisia et d’autres plantes locales intéresserait l’Oms qui, d’après le président Rajoelina « signera une clause de confidentialité sur sa formulation ».
Cela signifie que la composition de ce remède sera révélée à l’Oms qui « appuiera le processus d’observation clinique qui s’étendra en Afrique ».
Cette évolution a l’étoffe d’une victoire pour Madagascar et son président qui n’a pas manqué de fustiger dans plusieurs sorties, les critiques contre le Covid-organics.
Dans un entretien avec RFI et France 24, il a laissé entendre que le Covid-organics fait l’objet de quolibets parce qu’elle vient d’Afrique.
Par ailleurs, Madagascar s’inscrira dans « Solidarity Trial »  « pour des essais cliniques ». La Grande Ile « prouvera ainsi l’efficacité du troisième protocole associant deux médicaments injectables différents du Covid-Organics ».
Solidarity Trial est un essai clinique international initié en 2020 par l’Organisation mondiale de la santé et ses partenaires pour comparer l’effet de traitements non encore testés sur des patients hospitalisés atteints de maladie à coronavirus 2019.
« Sur la base des études en laboratoires, des études sur l’animal et des études cliniques, les options suivantes ont été sélectionnées : remdésivir, lopinavir/ritonavir avec interféron bêta-1a, et chloroquine ou hydroxychloroquine », renseigne le site de l’Oms visité à Dakaractu.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*