Les nouvelles recettes de la dictature dans une démocratie d’opinion Par Alassane K. Kitane

Partagez ce contenu!

Vous avez le pouvoir, vous voulez l’exercer médiocrement sans qu’aucun contre-pouvoir ne puisse véritablement vous ébranler… Voici votre recette
Vous corrompez les artistes,
Vous achetez les chroniqueurs les plus virulents avec l’argent du contribuable,
Vous assujettissez les grands médias par le rouleau compresseur de la fiscalité
qui cesse d’être au service du peuple pour n’être plus qu’une vulgaire épée de
Damoclès sur la tête des récalcitrants (berlusconisation de l’espace médiatique),
Vous placez vos pions dans les rédactions et les émissions les plus sérieuses ou
libres, pour qu’en faisant le bouffon, ils détournent du sérieux, sèment le doute
et enivrent l’esprit du citoyen,
Vous commettez les pires crimes, vos chiens de garde dans la presse vous lavent
à grande eau en posant les fausses questions pour éviter les vraies,
Vous n’avez honte ni de mentir ni de voler le peuple pour ensuite faire de sa
misère un fonds de commerce international,
Vous jouez à la mégalomanie clownesque sur la scène internationale pour
occulter vos crimes locaux, vos graves faillites et vos mensonges flagrants.
Cependant devant Dieu et les hommes doués de sens, vous restez un vulgaire
comédien, vos mises en scène médiocres font rire sous le cap.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*