CORONAVIRUS EN MAURITANIE :La préoccupante situation des Sénégalais

Partagez ce contenu!

http://www.enqueteplus.com/Les autorités mauritaniennes ont pris de nouvelles mesures préventives, pour arrêter la propagation du coronavirus. Elles ont des impacts sur le quotidien des Sénégalais vivant en Mauritanie.
La situation des Sénégalais vivant en Mauritanie est assez préoccupante. Et pour cause ! Les autorités compétentes mauritaniennes ont encore pris des mesures drastiques, pour contrer la propagation de la Covid-19. Depuis lundi 30 mars dernier, les ateliers de couture, de menuiserie, les garages de mécanique auto ou encore les quincailleries et tout autre lieu susceptible de créer des regroupements de personnes, à l’exception des boutiques alimentaires, sont fermés. Il s’y ajoute la suspension effective de la prière du vendredi sur toute l’étendue du territoire national et l’interdiction du transport interurbain. Ce qui a d’ailleurs causé des soucis à certains Sénégalais au niveau de la frontière, à Rosso. Le problème a finalement connu un dénouement heureux.
Certains des Sénégalais vivant actuellement en Mauritanie n’espèrent pas une fin aussi rose. Bon nombre d’entre eux ne travaillent plus, à cause des dernières mesures prises. Cela va des enseignants exerçant dans le privé aux ouvriers et autres Sénégalais et Sénégalaises évoluant dans le secteur informel, en passant par les domestiques et ceux travaillant dans les services et les petits commerces.
Tout, aujourd’hui, est au ralenti ou à l’arrêt, à cause de la situation due à la propagation du coronavirus. Si le gouvernement mauritanien a pris des mesures d’accompagnement pour ses citoyens, les Sénégalais, eux, s’inquiètent de leur sort.
C’est pourquoi des voix s’élèvent au sein de la communauté pour interpeller l’autorité sénégalaise, au premier chef le président de la République Macky Sall et le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, pour envisager une solution idoine, si toutefois cette situation de confinement doit perdurer.
Déjà, c’est l’essoufflement chez la plupart des Sénégalais vivant en Mauritanie, notamment ceux évoluant dans le secteur informel. Le président de la Fédération des associations et groupements sénégalais de Mauritanie (Fagsem), Assane Guèye, est interpellé au quotidien par ses compatriotes. Ils vivent dans des conditions assez difficiles et se trouvent confrontés à divers écueils, à chaque fois que de nouvelles mesures sont prises par les autorités mauritaniennes. Toutefois, M. Guèye, les rassure. Il reste convaincu qu’une issue favorable sera trouvée. Tous, dit-il, sont engagés dans le même bateau. Les Sénégalais d’Atar, de Zouerate, de Nouadhibou, etc., n’arrêtent pas d’appeler pour exposer leur situation, à l’en croire. Une manière de dire que c’est tous les Sénégalais de Mauritanie qui vivent les tracas du quotidien.
À l’ambassade du Sénégal en Mauritanie, c’est le rush pour s’immatriculer au niveau du service consulaire. Toutefois, l’ambassade, déplorant cette situation de regroupement d’ailleurs interdite par l’autorité mauritanienne, demande aux Sénégalais de se conformer à la mesure et à la situation. Mieux, elle indique que toute mesure ou décision relevant de l’Etat sénégalais sera portée à la connaissance des responsables de la communauté.Ibou Badiane, correspondant en Mauritanie


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*