UNE PRODUCTION AURIFÈRE DE 12,5 TONNES POUR 277 MILLIARDS DE REVENUS ET UNE REDEVANCE DE 19 MILLIARDS

UNE PRODUCTION AURIFÈRE DE 12,5 TONNES POUR 277 MILLIARDS DE REVENUS ET UNE REDEVANCE DE 19 MILLIARDS

http://www.emedia.sn/–La production industrielle d’or du Sénégal a atteint 12,57 tonnes en 2018 générant un revenu brut de 277 milliards de F CFA, avec une redevance minière estimée à 19 milliards F CFA, selon le gouverneur de Kédougou William Manel.
M. Manel a fait cette révélation en marge de l’atelier régional de partage des résultats du rapport du Comité national de l’initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives CN- ITIE), qui présente la contribution des entreprises extractives (minières, pétrolières et gazières). « Kédougou est une région aurifère par excellence, et grâce aux entreprises implantées dans la région, la production industrielle d’or du Sénégal en 2018 est de 12,57 tonnes contre 7,25 tonnes en 2017, soit une hausse de 71.72% », a déclaré le gouverneur, dans des propos rapportés par nos confrères de la RTS.
La hausse de la production s’explique par le démarrage de l’exploitation du gisement de Mako par la société PMC, couplé à une hausse de la production dans l’autre site, Sabodala, où opère la SGO (Sabodala gold operations). Les deux sociétés ont ainsi exporté plus de 12 tonnes d’or et 0,93 tonne d’argent. « Il y a aussi les gisements de fer de la Falémé avec d’importantes réserves de bonne qualité et du marbre à Ndébou, Ibel et Bandafassi », se réjouit le gouverneur, qui annonce dans la foulée que d’autres sites, en plus de Sabodala et Mako, sont en phase de développement ou de construction, à l’image du gisement de Massawa racheté par Teranga Gold Corporation, en décembre dernier et de Niama (Sored Mines).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*