LA SAPCO AUX CÔTÉS D’INVESTISSEURS SÉNÉGALAIS POUR RÉALISER UN COMPLEXE ÉCOTOURISTIQUE À TOUBACOUTA

sapco
Fatick, 26 nov (APS) – La Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal (SAPCO) va accompagner des investisseurs sénégalais dans la réalisation d’un complexe écotouristique à Toubacouta, dans le département de Foundiougne, a annoncé mardi son délégué régional, Pape Amath Diouf.
« Ce complexe écotouristique sera érigé à Soukouta, un quartier de la commune de Toubacouta, sur une assiette foncière de 21 hectares », a-t-il précisé.
M. Diouf s’entretenait avec des journalistes en marge des travaux d’un atelier de renforcement de capacités des organisations de la société civile dans l’élaboration du plaidoyer pour l’engagement du secteur privé dans la conservation du paysage du Delta du Saloum à travers la Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE).
« Nous avons des investisseurs sénégalais qui sont très intéressés par ce projet. Avec ces derniers et d’autres concessionnaires, nous avons déjà effectué des études sur la faisabilité » de ce projet qui devrait, a-t-il dit, contribuer à booster « à nouveau le tourisme dans la région de Fatick ».
Selon M. Diouf, dans le cadre ce projet, la SAPCO et ses partenaires ont également prévu la mise en place d’un centre d’épuration « respectueux de l’environnement ».AB/BK/ASG

Pour une structuration des projets dans le Secteur de l’immobilier et de l’hôtellerie: Le cabinet Mercure lance un dispositif de financement

http://www.lactuacho.com/Mercure-Cab a procédé ce lundi 25 novembre 2019 au lancement du Dispositif de financement des grands projets immobiliers et hôtellerie (DISFIN-GPIH) sous la présidence de M. Abdou Karim Fofana, ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique. Selon le ministre Abdou Karim Fofana, la mise en place de ce dispositif de financement intervient dans un contexte favorable car notre pays est stable, la croissance économique est bonne, l’environnement des affaires s’améliore.
M. Abdou Karim Fofana, ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, a tenu à préciser : « La mise en place de ce dispositif de financement intervient dans un contexte favorable. Notre pays est stable, la croissance économique est bonne, l’environnement des affaires s’améliore. Cette fois-ci, c’est le secteur privé, ce sont les cabinets de conseils qui apportent un appui aux politiques publiques puisque comme vous le savez, en général, nous avons des personnes, des entreprises avec beaucoup de capitaux mais peut-être qui n’ont pas le dispositif qui leur permet de pouvoir échanger suivant le même langage avec les banques et leur permettre de produire des logements».
D’après le ministre de l’Urbanisme, beaucoup de personnes disposent de foncier et veulent faire des projets immobiliers mais qui n’ont pas le dispositif d’assistance technique et c’est cela le rôle du secteur privé, c’est d’apporter d’abord des solutions de financement, des solutions de construction, des solutions de promotion, mais entre ces agents, il y a aussi ces solutions de facilitation qui permettent aux et aux autres d’avoir le même langage et de parler à un langage plus efficace, d’être plus rapide dans le schéma, donc , c’est ce qu’apporte ce dispositif qui vient à son heure et qui va permettre de de pouvoir booster le secteur de l’immobilier.
Quant à M. Malick Gueye, DG de l’Agetip (agence d’exécution des travaux d’intérêt publique contre le sous-emploi), il avance : « Le Disfin-GPIH permettra à l’Agetip de réaliser un vieux rêve, celui de se voir offrir l’opportunité de réaliser pour le sénégalais sous votre houlette monsieur le ministre un logement de qualité au coût maîtrisé et à travers des instruments innovants. Je félicite Fatoumata Ndoye, directrice générale du cabinet Mercure pour son patriotisme pour avoir réussi ce coup de maître ».
Rappelons que le Disfin-GPIH est un système performant à travers lequel, différentes parties prenantes collaborent ensemble autour d’un projet donné dans le secteur de l’immobilier et celui de l’hôtellerie afin de permettre à celui une meilleure performance dans son montage, son financement et son exécution. Et il participe à une meilleure structuration des projets et surtout à une meilleure maîtrise des risques. C’est une réponse claire et performante aux besoins en termes de financement d’ouvrage et de suivi de projets de grande taille.M/DIA

DELTA DU SALOUM: DES ACTEURS OUTILLÉS DANS LE PLAIDOYER POUR L’ENGAGEMENT DU SECTEUR PRIVÉ

Fatick, 26 nov (APS) – L’ONG Wetlands international réunit depuis, lundi, à Fatick, des organisations de la société civile, des élus et des agents de l’Etat dans le cadre d’un atelier de renforcement de capacités, dans l’élaboration du plaidoyer pour l’engagement du secteur privé local dans la conservation du paysage du delta du Saloum, à travers la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE).
’’Cet atelier vise à améliorer l’empreinte du secteur privé dans la conservation de la diversité biologique du Delta du Saloum », a expliqué son community manager, Ibrahima Hama, en marge de cette rencontre de deux jours.
M. Hama explique que l’ »une des pierres angulaires de ce processus d’élaboration, est la formation des organisations de la société civile aux principes de la RSE »
Il précise qu’il s’agit de « permettre à ces organisations de faire le plaidoyer pour l’engagement du secteur privé dans le développement durable de cette région en tenant compte des enjeux sociaux et environnementaux ».
« Nous pensons donc qu’il faut accompagner ces acteurs pour qu’ils comprennent mieux les enjeux et les opportunités de la RSE dans le cadre de cet atelier », a déclaré M. Hama
Il souligne que celui-ci a, entre autres, « dressé la cartographie des parties prenantes de la RSE dans le delta du Saloum, décliné la stratégie d’engagement des parties prenantes de la RSE (…) » et « identifié les besoins en formation des acteurs ».
S’agissant de la cartographie des sociétés et entreprises dans le delta du Saloum, M. Hama a souligné que l’atelier a permis de constater qu’il y a une panoplie de sociétés, qui, d’après lui, ont intérêt à aller ensemble et définir des stratégies d’engagement de la RSE dans la conservation de cette zone du Saloum.AB/ASG/BK

Pointe Sarène: Une mafia fait main basse sur 25 hectares

http://www.dakarmatin.com/ L’image avait fait le tour du monde. Le 12 février 2018, le milliardaire espagnol Luis Riu, propriétaire du groupe hôtelier Riu Hotels and Ressorts, se présente devant un juge de Miami à la suite d’un mandat d’arrêt international. Il sera immédiatement menotté comme un vulgaire malfrat en attendant de faire face à un tribunal. Finalement, il sera libéré sous caution même si l’affaire est toujours en instruction. Le dossier en question est une tentaculaire affaire de corruption à la tête de laquelle se trouvait Luis Riu.
Pour obtenir les autorisations nécessaires à la construction d’un hôtel à Miami Beach, il avait arrosé tout le département des bâtiments, chargé de délivrer les documents, avec en tête, son patron, Mariano Fernandez, arrêté en même temps que lui. L’épouse de ce dernier, une magistrate qui avait bénéficié aussi des faveurs indues, sera même suspendue. Et voilà que ce milliardaire espagnol, acteur principal de cette sale affaire, est signalé au Sénégal, particulièrement dans la station balnéaire de Pointe Sarène. Selon Libération, 25 hectares ont été cédés à Luis Riu pour la construction de deux hôtels dans la station balnéaire de Pointe Sarène. Un flou artiste entoure les conditions de cession de ce site.
Des sources autorisées renseignent que, dans un premier temps, les 25 hectares ont été cédés à un homme d’affaires trempé dans plusieurs scandales financiers sous le régime de Me Abdoulaye Wade. Ensuite, ce dernier a revendu le même terrain, avec une grosse marge, à Luis Riu. La réputation de Luis Riu, en attente d’un procès pour corruption à Miami, et celle du « vendeur » épinglé par plusieurs rapports, fait nourrir plusieurs interrogations autour de cette transaction foncière sur laquelle Libération promet de nous revenir avec de plus amples détails

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*