Dédouanement de proximité : La Direction des douanes sensibilise les différents acteurs

Dédouanement de proximité : La Direction des douanes sensibilise les différents acteurs
Dédouanement de proximité : La Direction des douanes sensibilise les différents acteurs
https://www.lejecos.com L’Administration des Douanes ouvre une série de rencontres d’échange avec les parties prenantes du dédouanement. La Direction générale des Douanes a abrité ce mardi une rencontre d’échange sur l’application des valeurs de correction et sur le dédouanement de proximité.
Selon un communiqué reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos), la rencontre a réuni autour de l’administration des Douanes, des organisations patronales et syndicales du secteur privé, notamment des commissionnaires en Douanes agréés, des industriels, des importateurs et des commerçants. Présidée par le directeur général des Douanes, la réunion a permis de lever le voile sur l’ensemble des aspects qui fondent la pertinence du dédouanement de proximité, sur les mesures d’accompagnement et de suivi prises, ainsi que sur le rôle et la responsabilité de chacune des parties prenantes.
Dans son introduction, le Directeur général des Douanes, l’Inspecteur général d’Etat Oumar Diallo, a d’abord rappelé le contexte dans lequel baignent les Douanes sénégalaises. Contexte qui exige de l’administration un déploiement efficace et sécurisé partout à travers le Sénégal.
«Pour ce qui concerne les Douanes, la philosophie qui sous-tend le dédouanement de proximité est simple. En effet, en tant que force de défense et de sécurité, la Douane se doit d’être dignement présente sur toute l’étendue du territoire national.
Elle ne doit donc pas rester cantonnée dans une partie du territoire, elle doit se déployer partout. Poursuivant son propos préliminaires, Oumar Diallo a rappelé, avec force, la nécessité de mettre partout un service de dédouanement de qualité pour répondre aux sollicitations des usagers et des populations.
« Notre Conviction, dira-t-il est que la Douane doit servir les usagers partout où ils vivent, travaillent ou le désirent », lit-on dans le document. Mieux, le dédouanement de proximité est un moyen efficace de lutte contre la fraude, précise le Directeur général. Par d’exemple, une grande partie de la farine de blé consommée au Sud, au Sud-Est et au centre, est issue de la contrebande.
Pour des raisons économiques ou pour des raisons de besoins vitaux, les populations qui s’approvisionnent dans les pays limitrophes ne peuvent pas transporter la marchandise jusqu’à Dakar pour dédouaner, informe  Oumar Diallo. Ces données,  combinées à la territorialisation des politiques publiques et à l’impérieuse nécessité de moderniser l’Administration des Douanes ont conduit à l’ouverture d’un processus inclusif de réflexion et de validation au niveau interne qui a abouti à la décision d’ériger des Bureaux de plein exercice et une réorganisation des services de dédouanement au Port Autonome de Dakar.
Clôturant sa communication, le Directeur général des Douanes a listé toutes les mesures prises allant dans le sens d’un dédouanement de proximité sécurisé et profitable aux usagers, à l’administration, à l’Etat et aux populations « Nous sommes des soldats de l’économie, nous ne faillirons pas à notre mission de protection du tissus industriel du pays. Nous agirons dans l’intérêt de tous les acteurs.
C’est notre engagement et nous serons à vos côtés pour trouver ensemble, les solutions à tous les problèmes qui vont se poser », promet le Directeur général des Douanes, qui était entouré du Comité de Direction et des directeurs régionaux de Dakar. Adou FAYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*