ALIOU SALL RÉPLIQUE ET ACCUSE LA BBC DE PARTIALITÉ

ALIOU SALL RÉPLIQUE ET ACCUSE LA BBC DE PARTIALITÉ
ALIOU SALL RÉPLIQUE ET ACCUSE LA BBC DE PARTIALITÉ

 

https://www.seneplus.com Le maire de Guédiawaye mis en cause par le média britannique dans un scandale de corruption présumée, s’est défendu ce lundi de tout acte illégal, concernant les contrats pétroliers au large des cotes du Sénégal

« Je constate que la BBC n’a pas voulu tenir compte de mes réponses », a d’emblée rétorqué Aliou Sall à propos des accusations dont il fait l’objet, accusant le média britannique de partialité. Le maire de Guédiawaye déclare en effet ne pas être au courant des transactions de rachat des actions de Frank Timis par le géant pétrolier British petroleum (BP).

Sur sa rémunération révélée par le documentaire, le frère cadet du chef de l’Etat, objecte qu’il s’agit d’un contrat privé confidentiel et et « totalement conforme à la pratique dans les milieux professionnels du pétrole et du gaz ».

Voir sa conférence de presse. https://www.seneplus.com/seneplus-tv/aliou-sall-replique-et-accuse-la-bbc-de-partialite

ALIOU SALL:«JE SUIS PRÊT À RÉPONDRE À UNE COMMISSION D’ENQUÊTE»

http://www.emedia.sn Aliou Sall se dit prêt à répondre aux accusations de corruption dont il fait l’objet. Une vidéo-investigation intitulée « Scandale énergétique de 10 millions de dollars » de la chaine britannique BBC accuse le petit frère du Président d’avoir servi de relai entre Franck Timis et la compagnie pétrolière britannique Bp.

Aliou Sall qui a rejeté les accusations de BBC a commis l’avocat Me Moustapha Dieng de porter cette affaire devant les juridictions. Sur la même lancée, il se dit favorable à une commission d’enquête parlementaire. « Je suis prêt à répondre à une commission d’enquête parlementaire et même au niveau des juridictions internationales », a-t-il répondu. Babacar FALL

Aliou Sall:«Les accusations de BBC sont fausses et je suis prêt à répondre dans toutes les juridictions internationales»

https://www.dakaractu.com C’est un Aliou Sall gonflé à bloc qui a fait face à la presse cet après-midi après de graves accusations de BBC. Selon le maire de Guediawaye « les accusations de BBC sont fausses et les avocats vont saisir la justice pour éclaircir tout cela. Je n’ai jamais reçu 250.000$ de la part de Frank Timis et je suis prêt à répondre dans toutes juridictions internationales. Je défie quiconque qui détient la preuve de cette transaction de venir montrer cela en public. »

ALIOU SALL:«LE SALAIRE QUE JE PERCEVAIS À PÉTRO-TIM N’A RIEN D’ILLÉGAL»

http://www.emedia.sn Aliou Sall contre-attaque. Suite à la diffusion d’une vidéo-investigation de près de 30 minutes de la chaîne britannique BBC intitulée « Scandale à 10 milliards de dollars », le frère du président de la République, aurait servi de relai dans le scandale impliquant Frank Timis. Dans cette affaire, Aliou Sall, aurait reçu mensuellement pendant 5 ans, 25 000 dollars de Frank Timis. Face à la presse, Aliou Sall admet avoir reçu l’argent dont il est question. Mais, déplore que la chaîne ait diffusé son salaire qui est une « affaire privée ». « À Timis Corporation, il y a gens qui gagnaient plus que moi. Il n’y rien d’illégal sur le montant que je percevais. Ceux qui sont dans le monde du pétrole savent qu’il n’y a rien d’anormal sur ce salaire », s’est il défendu. Babacar FALL

«Scandale» sur le gaz:Aliou Sall dénonce la «mauvaise intention de Bbc»

http://www.seneweb.com Cité dans le scandale présumé sur l’octroi du gaz révélé par la chaine Bbc, Aliou Sall a tenu à apporter des précisions.

D’emblée, il a dénoncé «la mauvaise intention» de la chaine anglaise. «La Bbc n’a pas voulu tenir compte de mes réponses. Ce documentaire a donné la parole à l’opposition classique comme Mamadou Lamine Diallo et Abdoul Mbaye. Mais Thierno Alassane Sall et Ousmane Sonko vont prendre le relais», a-t-il déclaré.

Et d’indiquer qu’«aucun expert indépendant sénégalais, aucun membre de la société civile sénégalaise n’a été interrogé par la Bbc».

Il dit : «La Bbc a lourdement fauté, en affirmant qu’il y a eu au Sénégal des manifestations contre ma personne. C’est une fabrication de l’information.»

Déplorant la «mauvaise intention» de la chaine anglaise qui, selon lui, a même donné la parole à des anciens collaborateurs de Frank Timis, M. Sall dément avoir pris part à une telle transaction.

«Je ne suis pas au courant d’une telle transaction. Je n’ai jamais rencontré un responsable de Bp», s’est défendu le frère du président Macky Sall qui dit ignorer «le contenu du contrat entre Frank Timis et Bp».

«Mon salaire, injustement révélé par la Bbc, parce qu’étant confidentiel, n’est en rien illégal. Il est totalement conforme à la pratique dans le milieu du pétrole et du gaz. Je n’ai jamais reçu indirectement ou indirectement un tel agrément».

VERSEMENTS « SUSPECTS » DE TIMIS A ALIOU SALL:Abdoulaye Thimbo est le gérant d’Agritrans qui aurait reçu les 250 000 dollars

http://www.seneweb.com Ce lundi, les Sénégalais se sont réveillés avec de nouvelles révélations sur le gaz sénégalais. En effet, dans son enquête publiée ce dimanche, la Bbc renseigne que Franck Timis a versé 250 000 dollars à Agritrans Sarl, une société qui appartient, selon le média anglais, à Aliou Sall. Mais sur les références de création de la société, consultables sur le web, c’est plutôt le nom du maire de Pikine qui y figure.

Abdoulaye Thimbo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est l’oncle d’Aliou Sall et du président Macky Sall. Il est présenté comme le gérant d’Agritrans dont le capital de départ est de 1 000 000 de F Cfa. Sur les papiers, Agritrans Sarl a été créée le 4 octobre 2011.

C’est une entreprise qui se meut dans les activités plutôt agro-industrielles et dans la commercialisation de tous produits agro-alimentaires. Elle ferait aussi dans la distribution de produits et de marchandises de toutes natures ou origines, etc.

146 Millions de FCFA versés à Aliou Sall par Trust offshore:Les avocats du frère du président nient et vont porter plainte contre la BBC

http://www.seneweb.com Bien que Timis Corporation ne soit plus impliquée dans l’exploitation du gaz sénégalais, des révélations de cas de fraude de la société continue d’alimenter la presse à scandale. Dans une enquête réalisée par la BBC et publiée aujourd’hui, la journaliste Mayeni Jones révèle avoir un e-mail envoyé au Trust offshore de Franck Timis, dans lequel il est dit que des taxes sont dues au Gouvernement sénégalais. Et que Franck Timis voudrait 250.000 dollars (146 millions de FCFA) pour honorer le paiement. Mais un argent qui n’est pas destiné à l’État sénégalais, mais plutôt à une société privée Agritrans Sarl, qui appartiendrait à Aliou Sall, le frère du Président Macky Sall.

Un autre quart de million de dollars aurait même été secrètement versé au frère du Président Macky Sall ajoute la même source. Selon un expert en affaire de fraude et de corruption interrogé par la journaliste « en tant que citoyen, Aliou Sall ne devrait nullement bénéficier d’une taxe promise à l’État sénégalais et qu’on serait vraisemblablement devant un cas de corruption ». Mais selon un avocat et proche du maire de Guédiawaye que nous avons joint, les avocats de ce dernier vont sortir un communiqué dès demain. Aussi une plainte est agitée contre la chaine de télévision. Ils vont d’ailleurs sortir des éléments qui démontrent le caractère mensonger d’une telle affirmation. Les avocats de Franck Timis ont déjà eux nié et indiqué qu’aucun argent n’a été transféré de Timis Corporation à Agritrans

La Réponse De Timis Corporation : «Nous Sommes Fiers…»

http://www.walf-groupe.com En menant leur enquête sur les ressources sénégalaises, BBC Panorama et Africa Eye ont interrogé Frank Timis qui a donné sa version des faits. Dans un communiqué, repris par BBC, le groupe de l’homme d’affaire nie en bloc et fait état d’affabulations.

Ces allégations sont entièrement fausses. Il n’ya eu aucun acte répréhensible concernant les concessions pétrolières Saint-Louis Offshore Profond et Caya Offshore Profond.

En réalité, la concession – qui a été attribuée par le président Wade – était un investissement hautement risqué et spéculatif, assorti d’obligations d’investissement substantielles et coûteuses. Au moment où les concessions ont été attribuées, aucun hydrocarbure n’avait été découvert et il était fort probable qu’ils ne le seraient jamais. Au cours des 40 dernières années, de nombreuses multinationales du secteur du pétrole et du gaz ont eu la possibilité d’explorer et de développer pleinement la concession, mais ne l’ont pas prise, sans doute en raison des risques importants que cela impliquait. En 2014, on ne savait toujours pas si la concession donnerait des gisements de pétrole ou de gaz viables.

Suite à l’important capital de pionniers, à la motivation et à l’expérience de M. Timis et à ses relations crédibles avec d’autres développeurs pétroliers et gaziers, la concession a le potentiel de générer des milliards de dollars de recettes pour la population sénégalaise et de fournir du gaz pour générer de l’énergie pouvant alimenté dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest, au bénéfice de millions de personnes supplémentaires.

Nous sommes fiers de notre travail et réaffirmons que ces revendications sans fondement sont rejetées.

Pour la stabilité future de ce Pays l’affaire Petro Tim-Timis Corporation doit être éclaircie par Me Assane Dioma Ndiaye

Pour la stabilité future de ce Pays l affaire Petro Tim – Timis Corporation doit être éclaircie. Avec les révélations de la chaîne BBC elle ne peut plus être étouffée. Au nom de quoi Timis Corporation recevrait 10 Milliards de dollars de BP alors qu elle n a effectué aucun acte de prospection ou d exploration ?

Combien a t elle reçu des autres 60% cedees a Cosmos Énergie ? Pourquoi le Sénégal n a perçu aucun impôt sur ces transactions purement spéculatives et commerciales ? Pourquoi cherche t on a faire croire aux Sénégalais que de telles transactions sont assimilables a des actes de prospection ou d exploration et doivent être exonérées de taxes et d impôts ? Pourtant la Société Pétro Asia mère de Petro Tim a été dissoute aussitôt après que les permis ont été revendus.

Elle était juste créée pour capter ces permis et disparaitre. Baba Aidara a expliqué le système des Spécial purpose Vehicule. Pourquoi l enquête de l Ofnac a été sabordee ? Pourquoi ce scandale n a jamais suscité un intérêt quelconque au niveau de nos parlementaires ?Me Assane Dioma Ndiaye

Enquête de la BBC : Aliou Sall réplique et annonce des preuves

YERIMPOST.COM Une plainte est agitée contre la chaîne de télévision BBC par les avocats de Aliou Sall, suite à l’accusation de corruption par la journaliste Mayeni Jones à propos du pétrole et du gaz sénégalais. La réplique du maire de Guédiawaye ne s’est pas faite attendre, ses avocats promettent de sortir des éléments de preuve qui démontrent le caractère mensonger d’une telle affirmation.

Du côté de Franck Timis, ses robes noires ont déjà nié et indiqué qu’aucun argent n’a été transféré de Timis Corporation à Agritrans…

Le frère du président de la République est accusé de corruption par la chaîne de télévision BBC sur un montant de 146 millions de FCFA à travers une société privée Agritrans Sarl, qui lui appartiendrait.

La réaction de la présidente régionale de Bp sur les révélations de Bbc

http://www.seneweb.com La présidente régionale de Bp, Emma Delaney, s’est exprimée sur les révélations de Bbc sur les transactions financières « suspectes », effectuées sur Gaz sénégalais. « Nous avons eu échos de ce reportage de Bbc, mais nous n’avons pas encore encore eu le temps de l’étudier, manière approfondie. », a-t-elle réagi en marge d’une rencontre sur la question gazière à Dakar.

Mais, elle indique, cependant, que pour Bp, les transactions en question, sont bien légales: « Je voudrai vous assurer que nous avons effectué des vérifications appropriées lors de l’acquisition des participations y compris sur les questions anti-corruptions et éthique. Et nous avons eu la conclusion que rien ne s’opposait à ces transactions », argumente Mme Delaney.

Ousmane Sonko : «Je trouve même dérisoires les montants avancées par Bbc…»

http://www.seneweb.com Le leader du parti Pastef/Les patriotes, Ousmane Sonko, est revenu à la charge pour commenter les révélations faites par la chaine Bbc sur un présumé scandale dans l’octroi du gaz sénégalais à Frank Timis. Le député de l’opposition trouve même «dérisoires» les montants avancés par la chaîne anglaise. «Fondamentalement, il n’y a rien de nouveau», a-t-il d’emblée réagi sur Sud Fm.

«Aujourd’hui, cette affaire va connaitre encore des épilogues. Je trouve que les montants avancées par Bbc sont dérisoires, parce qu’à ce niveau d’enjeu, il faut le prévoir sur des milliards de dollars», a ajouté Ousmane Sonko. Il rappelle avoir «détaillé le mécanisme qui a été utilisé pour spolier le pétrole et le gaz sénégalais, les mettre entre les mains d’un aventurier tel que Frank Timis avec la complicité d’Aliou Sall et avec l’onction du président lui-même qui a signé indument des décrets pour octroyer ces blocs pétroliers, en sachant pertinemment qu’il ne remplissait ni les critères techniques ni les critères financiers, pour se taper des milliards sur le dos du peuple sénégalais».

Mieux, poursuit le candidat malheureux de la dernière Présidentielle, «tout ce qui est en train de se passer avec le simulacre de dialogue, c’est pour effacer des traces par rapport à des délits de ce genre, pour ne pas dire à des crimes financiers». Sonko, qui rappelle également avoir saisi les juridictions américaines et britanniques, est convaincu que, «tôt ou tard, que ce soit dans les juridictions internationales ou nationales, la lumière sera faite et les responsabilités totalement établies et que les gens rendent compte de ce qu’ils ont fait sur les biens appartenant à 14 millions de Sénégalais, mais qui ont servi à enrichir un groupuscule de personnes de manière indue».

Ousmane Sonko sur les révélations de Bbc sur pétrole et Gaz:«il n’y a rien de nouveau, à part quelques détails»

https://actusen.sn Ousmane Sonko réagit suite aux révélations de nos confrères de BBC faisant état de corruption sur le pétrole et le gaz dans laquelle Alioune Sall et Franc Timis seraient impliqués. «’Cette affaire, nous en avons largement parlé dans notre livre, au point que certains avançaient qu’on ne parle que de pétrole et de gaz», déclare-t-il d’emblée sur les ondes de la radio Sud Fm.

Le leader de Pastef d’ajouter : «fondamentalement, il n’y a rien de nouveau, à part quelques détails. Sinon, nous l’avons déjà dit».

Révélations de BBC : Ousmane Sonko prône la saisie des juridictions internationales

https://www.pressafrik.com Le Patriote Ousmane Sonko qui avait écrit un livre dans lequel il a évoqué la gestion du pétrole et du gaz au Sénégal, a prôné la saisie des juridictions internationales, après la publication d’une enquête sur la corruption réalisée par le journal britannique BBC, impliquant Aliou Sall, le frère du chef de l’Etat.

« Nous allons réactiver tout ce qu’on avait fait au  niveau international, parce que nous pensons qu’il n’y aura aucune chance d’aboutir à quelque chose ici au niveau interne », a dit Ousmane Sonko qui réagissait sur Sud fm.

L’ancien inspecteur des impôts et domaines est d’avis qu’: « Aujoud’hui, cette affaire va connaître encore des épilogues, ajoutant que les montants qui ont été annoncés sont dérisoire parce que à ce niveau d’enjeu s’il y a corruption, il faut le prévoir sur des milliards et non pas un demi milliard ».

Jugeant l’affaire « extrêmement grave », Sonko de prévenir qu’il : « acceptera jamais que cela soit enseveli et tout ce qui est en train de ce passer avec des simulacres de dialogue. C’est pour effacer des traces par rapport à des délits de ce genre pour ne pas dire à des crimes financiers de ce genre ».

  1. Sonko se désole que l’attitude des Sénégalaises face à de tels crimes financiers. « Voilà des cas concrets qui doivent interpeller tous les citoyens, mais malheureusement, dans ce pays, quand les vrais débats sont posés les gens considèrent que c’est politique alors que politiquement qu’est-ce qu’on gagne nous, à poser ces débats ».

Et, ce conclure : « C’est des débats hautement citoyen et aujourd’hui le maillon qui manque c’est cet éveil citoyen parce que si des scandales de ce genre s’était passé dans d’autres pays, vous allez voir 2 millions de personnes qui sortiraient pour exiger que la lumière soit faite , qu’il ait de démission et que la justice se saisisse de la question» .Salif SAKHANOKHO

Corruption ou Pot de vin sur le pétrole sénégalais : « Nous allons mener une bataille pour… »,Mamadou Lamine Diallo

https://www.pressafrik.com L’enquête publiée par la chaîne publique anglaise, BBC, sur la corruption dans l’affaire du contrat pétrolier sénégalais, fait jaser. Mamadou Lamine Diallo juge l’affaire scandaleux et envisage mener une bataille pour récupérer les ressources appartenant au peuple sénégalais.

« C’est proprement scandaleux, c’est claire que c’est tout à fait inadmissible et inacceptable, cela fait quand même depuis des années que je suis sur ce dossier là, tous les mardis j’essaie d’informer et de discuter ces questions avec le peuple sénégalais à qui appartient le gaz naturel de Saint-Louis et les faits étant têtu maintenant, je pense que les choses se précisent. Et, ce n’est pas Mamadou Diallo qui parle, c’est la chaîne publique anglaise, BBC et tout le monde sait que c’est des professionnels», déclare le leader du mouvement Tekki.

Mamadou Lamine Diallo d’ajouter : « Nous sommes en train de voir au niveau du congrès de la Reconnaissance démocratique, notre entité politique, nous allons mener cette bataille parce que c’est une bataille pour récupérer nos ressources naturelles, notre gaz, et c’est une bataille que nous allons mener  avec le peuple sénégalais».

Reportage de la BBC sur le pétrole sénégalais:Révélations sur une enquête à charge

YERIMPOST.COM J’ai eu vent, depuis au moins 6 mois, d’une investigation de la BBC sur le pétrole sénégalais, et plus particulièrement sur les rôles respectifs de Franck Timis, boss de Timis Corporation, et de son ex-collaborateur au Sénégal, Aliou Sall. Aiguillonné par la curiosité du journaliste, j’ai mené une enquête sur l’enquête et découvert que la BBC n’a pas pris l’initiative de l’investigation. Elle a été « mise sur la piste » par un délateur, un ancien collaborateur licencié par Franck Timis qui a volé des documents de Timis Corporation dans le dessein de régler son compte à son ex-employeur.

Lorsque, forte de cette documentation frauduleusement soustraite, dans le mépris des règles de confidentialité en vigueur dans toute entité publique ou privée, la BBC a touché, par mail, d’un questionnaire, Franck Timis et Aliou Sall. Optant pour une solide stratégie de défense, ce dernier a commis un cabinet d’avocats londonien réputé, Schillings International LLP, dont les réponses aux questions ont eu un effet immédiat: pousser la BBC à revoir ses notes et à reporter la date de diffusion du documentaire qui avait été fixée au tout début d’avril 2019.

La correspondance de Schillings, un argumentaire de 17 pages estampillé « Privé et Confidentiel » dont Yerimpost a obtenu copie, a ébranlé les certitudes du média anglais, imposé le cut pur et simple de parties entières du documentaire et prouvé qu’Aliou Sall a agi intuiti personae, dans le cadre d’une collaboration de travail avec une entreprise privée, antérieurement à l’accession au pouvoir de son frère, Macky Sall, en mars 2012.

La BBC a fini par sauver ce qui pouvait l’être de son « enquête », en remplissant certains creux par des interviews d’adversaires politiques de Macky Sall: le très remonté ex-Premier ministre de ce dernier, Abdoul Mbaye, et le très critique économiste-politicien, Mamadou Lamine Diallo. Les interviews dans le documentaire de ces deux seules personnalités, à l’exclusion de toute personne du pouvoir qui aurait pu émettre un autre son de cloche, illustre le choix éditorial fait par BBC de mener un travail purement à charge. Ce qui en relativise la crédibilité.

La BBC est allée plus loin, accusant Aliou Sall d’être le propriétaire d’une société bénéficiaire d’un transfert de 250 000 dollars en provenance de Timis Corporation. La formulation d’une aussi grave allégation au conditionnel ne peut pas rester sans conséquence. Yerimpost est en mesure de révéler d’ores et déjà que la firme londonienne Schillings et un réputé cabinet dakarois ont été instruits par Aliou Sall de mener une attaque à l’artillerie lourde contre la BBC devant les juridictions anglaises et sénégalaises.

A charge pour le groupe de presse britannique aux trois initiales de prouver qu’il n’a pas agi avec légèreté, sous l’emprise de ce cliché néocolonial qui pousse souvent des médias occidentaux simplistes et condescendants à accuser les régimes africains de corruption sur fond de népotisme et de tribalisme. Dans cette bataille judiciaire qui s’annonce âpre, ce qui s’est passé avant l’élection de Macky Sall, et qui a été passé sous silence par la BBC, va jouer un rôle important pour l’éclatement de la vérité…Cheikh Yérim Seck

 UN SCANDALE À 10 MILLIARDS

https://www.seneplus.com Une enquête de la BBC révèle les dessous des « contrats nébuleux » impliquant le géant de l’énergie BP, Frank Timis, Aliou Sall et l’Etat, à propos de l’exploitation du gisement gazier au large des côtes du Sénégal

 BP, le géant de l’énergie, a accepté de payer près de dix milliards de dollars à un homme d’affaires impliqué dans un contrat pétrolier controversé, d’après une enquête de la BBC.

BP avait acheté les actions de Frank Timis dans un gisement de gaz au large des côtes du Sénégal pour 250 millions de dollars en 2017. Mais les documents obtenus par BBC Panorama et Africa Eye révèlent que BP versera également à sa société entre neuf et douze milliards de dollars en redevances.BP et M. Timis ont tous deux nié tout acte répréhensible dans cette affaire.

Enquête : BBC révèle un gros scandale sur le pétrole et le gaz au Sénégal

http://www.seneweb.com BP, le géant de l’énergie, a accepté de payer près de dix milliards de dollars à un homme d’affaires impliqué dans un contrat pétrolier controversé, d’après une enquête de la BBC. BP avait acheté les actions de Frank Timis dans un gisement de gaz au large des côtes du Sénégal pour 250 millions de dollars en 2017. Mais les documents obtenus par BBC Panorama et Africa Eye révèlent que BP versera également à sa société entre neuf et douze milliards de dollars en redevances. BP et M. Timis ont tous deux nié tout acte répréhensible dans cette affaire.

Redevance sur l’exploitation des blocs Kayar Offshore profond et Saint-Louis Offshore profond : 6000 milliards de FCFA seront versés à

Franck Timis au cours des 40 prochaines années

https://www.dakaractu.com Le major anglais British Petroleum a acquis l’intégralité des participations minoritaires de 30 % que Timis Corporation détenait dans deux blocs au large du Sénégal, précisément à Saint-Louis Offshore Profond et à Cayar Offshore Profond. Des parts rachetées en 2016 à hauteur de 250 millions de dollars soit plus de 146 milliards de FCFA par BP.

Mais ce que vient de relever une enquête de la journaliste Mayeni Jones de la BBC sur cette affaire est plus intrigante. Comme révélé par la journaliste, la plus grande part du gâteau concerne les redevances, « décrit comme le plus généreux de l’industrie ». En effet au cours des quarante prochaines années, BP versera à Timis Corporation entre et 9 et 12 milliards de dollars. Des chiffres bien sûr qui n’avaient jamais été rendus publics…

146 Millions de FCFA versés à Aliou Sall par Trust offshore : Les avocats du frère du président nient et vont porter plainte contre la BBC

https://www.dakaractu.com /Bien que Timis Corporation ne soit plus impliquée dans l’exploitation du gaz sénégalais, des révélations de cas de fraude de la société continue d’alimenter la presse à scandale. Dans une enquête réalisée par la BBC et publiée aujourd’hui, la journaliste Mayeni Jones révèle avoir un e-mail envoyé au Trust offshore de Franck Timis, dans lequel il est dit que des taxes sont dues au Gouvernement sénégalais. Et que Franck Timis voudrait 250.000 dollars (146 millions de FCFA) pour honorer le paiement. Mais un argent qui n’est pas destiné à l’État sénégalais, mais plutôt à une société privée Agritrans Sarl, qui appartiendrait à Aliou Sall, le frère du Président Macky Sall.

Un autre quart de million de dollars aurait même été secrètement versé au frère du Président Macky Sall ajoute la même source. Selon un expert en affaire de fraude et de corruption interrogé par la journaliste « en tant que citoyen, Aliou Sall ne devrait nullement bénéficier d’une taxe promise à l’État sénégalais et qu’on serait vraisemblablement devant un cas de corruption ». Mais selon un avocat et proche du maire de Guédiawaye que nous avons joint, les avocats de ce dernier vont sortir un communiqué dès demain. Aussi une plainte est agitée contre la chaine de télévision. Ils vont d’ailleurs sortir des éléments qui démontrent le caractère mensonger d’une telle affirmation. Les avocats de Franck Timis ont déjà eux nié et indiqué qu’aucun argent n’a été transféré de Timis Corporation à Agritrans…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*