PDS : Oumar SARR Sur Les Pas De Farba,Pape Samba MBOUP…

PDS : Oumar SARR Sur Les Pas De Farba,Pape Samba MBOUP…
PDS : Oumar SARR Sur Les Pas De Farba,Pape Samba MBOUP…

 

https://www.walf-groupe.com Oumar Sarr était sans doute, hier, la guest star du dialogue national au Palais. Sa présence a surpris tout le monde puisque le parti dont il est le numéro 2 a décidé la veille de ne pas participer à ce dialogue national. Une présence qui ressemble fort à un acte de défiance vis à vis du Pape du Sopi qui sait réagir violemment en pareille circonstance. Ainsi pour avoir pris ses «responsabilités » hier, Oumar Sarr risque gros.

Beaucoup de Sénégalais se sont demandé, hier, si Oumar Sarr est allé au dialogue national au nom d Pds dont il est jusquelà, le secrétaire général national adjoint ou se balise-t-il juste le chemin devant le mener dans la grande mouvance présidentielle. Des interrogations sommes toutes légitimes quand on sait qu’à la veille du dialogue national, un communiqué portant le cachet et la signature de Me Abdoulaye Wade réitérait la décision du Pds de ne pas participer à l’évènement. Mais contre toute attente, le bras droit de Wade s’est pointé au Palais en disant avoir pris ses responsabilités. «Nous pensons que le Pds devait être là et nous avons pris nos responsabilités», a-t-il dit lors de sa prise de parole devant Macky Sall. «Je ne suis pas venu au nom du Pds. Comme vous le savez, le secrétaire général national aurait signé en tout cas un communiqué hier, annonçant que le Pds n’allait pas participer à ce dialogue. Vu l’état du parti, vu que les instances ne se sont pas réunies sur cette question, vu l’enjeu national de ce dialogue-là, et l’importance des questions qui sont soulevées, nous pensons que nous devions être-là. Le Pds devait être là. En tout cas, nous personnellement, vu que c’est un enjeu national, nous pensons que notre parti devait être là et nous sommes-là aujourd’hui. Et nous avons pris nos responsabilités. Ce, après échanges avec certains responsables de haut niveau du parti et toutes les sections du pays, même à l’extérieur. Et nous pensons vraiment que nous devions jouer notre rôle. Et moi, je suis là pour qu’on joue notre rôle !», a-t-il déclaré devant la presse.

Mais pour avoir pris ses responsabilités, défiant ainsi le Pape du Sopi, Oumar Sarr semble avoir signé le «décret» de son «excommunion ». Pour ne pas dire la décision de son exclusion du Pds. Même s’il dit ne pas être en fronde contre Abdoulaye Wade. Il lui sera désormais difficile de convaincre les libéraux sur l’opportunité de sa présence hier, au dialogue national, pendant que tous les autres responsables fidèles au leader du Pds ont préféré respecter la consigne. Déjà avant le lancement du dialogue national, certaines voix libérales commençaient à accuser Oumar Sarr de vouloir saborder le Pds pour rejoindre la mouvance présidentielle. «Que personne ne soit d’ailleurs surpris de voir Oumar Sarr dans un prochain gouvernement de Macky Sall. Tout à été réglé depuis longtemps. Il a été la cause des nombreux départs notés au niveau du Pds et des frustrations de responsables comme Babacar Gaye. Aujourd’hui, il a montré qu’il cherche à se faire exclure du parti en faisant fi de la décision de son chef», explique un responsable du Pds. Les prochains jours édifieront sur le sort réservé à Oumar Sarr au Pds.Georges Nesta DIOP

Oumar Sarr qualifié de…traitre rampant au Pds

http://www.dakarmatin.com Faisant fi du boycott du principal parti de l’opposition qu’est le Pds dont il est le secrétaire général adjoint, Oumar Sarr a été l’une des attractions hier à la salle des banquets. C’était lors de la cérémonie d’ouverture du dialogue national présidée par le président de la République Macky Sall. En tout cas, la démarche « solitaire » d’Oumar Sarr n’est pas du gout de certains de ses « frères » de parti qui qualifient leur ex-numéro deux de « traitre » rampant. Ce contrairement à l’ancien Pca de la Saed, Babacar Thiam, qui apprécie et explique…

Ces propos partagés au sein du Pds secouent les piliers d’un batiment déjà en fissure : « Si Oumar Sarr est parti de son propre gré, il devait avoir au moins le courage et la courtoisie de ne pas évoquer le nom du « Pds » dans cette tribune. La plupart des cadres libéraux comme moi qualifient sa démarche de trahison » nous confie un responsable du premier parti d’opposition. D’abord, il faut rappeler qu’aux yeux du secrétaire général national du Parti démocratique Sénégalais (Pds), Me Abdoulaye Wade, le dialogue politique initié par le président de la République Macky Sall ressemble à un saupoudrage politique qui ne dit pas son nom. A bien des égards, Me Abdoulaye Wade est convaincu qu’il n’y a pas de dialogue sans vérité et justice en faisant allusion à l’emprisonnement de Khalifa Sall et l’exil forcé de Karim Wade. Dans son récent communiqué annonçant le boycott, Me Wade a réitéré son attachement à un dia- logue constructif dans l’intérêt de la démocratie tout en exigeant le choix d’une personnalité neutre, crédible et consensuelle pour diriger les travaux ainsi que le respect des libertés démocratiques, individuelles et collectives des leaders politiques. Selon l’ancien président de la République, le Pds, bien qu’invité, n’avait pas encore reçu un seul écho à ses exigences. Ce jusqu’à la veille du démarrage du dialogue. « C’est pourquoi, le Pds maintient sa décision de ne pas participer au dialogue dans les conditions actuelles » informait le Pape du Sopi dans son communiqué.

Faisant fi de ce boycott, son adjoint Oumar Sarr a répondu à l’appel du président Macky Sall avec une présence remarquable à la salle des banquets du palais de la République. Certes, il avait tenu à préciser qu’il allait se présenter en son nom propre. Et comme pour montrer qu’il ne se cachait pas, le coordinateur national du Pds Oumar a déclaré, hier, devant l’assistance qu’il n’est pas venu au nom du Pds. « Comme vous le savez, le secrétaire général national aurait signé un communiqué annonçant que le Pds n’allait pas participer à ce dialogue. Vu l’état du parti, vu que les instances ne se sont pas réunies sur cette question, vu l’enjeu national de ce dialogue-là, et l’importance des questions qui sont soulevées, nous pensons que nous devions être-là. Le Pds devait être là. En tout cas, nous personnellement, vu que c’est un enjeu national, nous pensons que notre parti devait être là et nous sommes là aujourd’hui. Et nous avons pris nos responsabilités car nous pensons vrai- ment que nous devions jouer notre rôle. Et moi, je suis là pour qu’on joue notre rôle ! J’espère qu’à la suite de ce dialogue, Khalifa Sall va recouvrer la liberté et Karim Wade reviendra de son exil » a déclaré Oumar Sarr pour justifier sa présence au dialogue hier.

Hélas pour lui, certains responsables du Pds contactés par « Le Témoin » qualifient sa démarche de trahison. « Ce qu’il faut tristement retenir, c’est qu’Oumar Sarr a dit qu’il est parti en son nom propre, donc pourquoi a-t-il évoqué le nom du Pds ? En aucun cas, le nom « Pds » ne devait figurer dans sa déclaration. Moi et d’autres cadres du parti qualifions Oumar Sarr de « traitre » rampant qui sera bientôt debout » matraque un haut cadre du bureau politique du Pds préférant garder l’anonymat. Un autre cadre très influent estime, lui, que « dès lors que le Pds a boycotté, Oumar Sarr ne devait pas se rendre au Palais. Sa présence est synonyme de trahison » décrète-t-il.

Babacar Thiam : « Le seul objectif d’Oumar, c’est le retour de Karim »

Il y avait une autre présence surprenante à la salle des banquets, celle de Babacar Thiam, un très proche de Karim Wade pour avoir été le Pca de la Société d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve (Saed) sous le régime de Me Wade. Membre du Mouvement citoyen pour la réforme (Mcr) affilié au Pds, Babacar Thiam semble prendre la défense d’Oumar Sarr

« Ceux qui fustigent sa présence au Palais n’ont rien compris ! Moi, je suis convaincu que le seul et unique objectif d’Oumar Sarr, c’est de faire revenir Karim Wade au Sénégal et sauvegarder son avenir politique. A cet effet, j’approuve la participation d’Oumar Sall à ce dialogue national… » nous dit Babacar Thiam avant d’ajouter qu’« en matière de dialogue politique, personne n’est mieux placé pour que moi pour en parler. Pour des raisons historiques, je prends Mamadou Oumar Ndiaye (Ndlr : notre dirpub) à témoin. A l’époque, j’étais l’élément déclencheur du dialogue politique de 1988 entre Abdou Diouf et Abdoulaye Wade qui avait abouti un gouvernement de majorité élargie. Un gouvernement formé en 1991. Donc en ma qualité de membre du Mcr et du Frn, je suis parti au Palais pour répondre à l’appel de Macky Sall, et non en tant qu’ami de Karim Wade » précise-t-il. Seulement, le célèbre Babacar Thiam,

responsable politique à Grand-Dakar, regrette de n’avoir pas pris la parole devant le président Macky Sall « parce que j’aurais souhaité conseiller au Président Sall de profiter de la Korité pour rendre visite à Me Wade en compagnie de Famara Ibrahima Sagna sur fond de « ziarra » ou pardon. Pour cause, une fête comme la Korité constitue pour le président une occasion inespérée pour poser un acte fort dans le sens de se rapprocher de Me Wade » considère Babacar Thiam dont la présence au Palais avait surpris plus d’un ! Et ne manque toujours pas de surprendre…Pape NDIAYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*