Lettre à Mme Aminata Mbengue Ndiaye à propos de la navigabilité de l’embouchure Par Mme Soda FALL

Lettre à Mme Aminata Mbengue Ndiaye à propos de la navigabilité de l’embouchure Par Mme Soda FALL
Lettre à Mme Aminata Mbengue Ndiaye à propos de la navigabilité de l’embouchure Par Mme Soda FALL

 

Au mois de Décembre 2018, l’État s’était résolument engagé à accélérer le processus de mise en œuvre des travaux de dragage de la brèche de Saint-Louis mais aussi la navigabilité au niveau de l’embouchure.

A la suite d’instructions données par le président Macky SALL pour l’organisation d’un conseil ministériel sur les catastrophes qui frappent la Langue de Barbarie, le ministre de la Pêche  d’alors Monsieur Oumar GUEYE, venu présenter ses condoléances aux victimes des chavirements, de noyades et d’effondrements de maisons, avait également annoncé la tenue d’un CRD spécial sur la question du canal de délestage. A l’époque, les travaux de dragage de la brèche devraient démarrer en fin Janvier 2019. C’est-à-dire avant la présidentielle dernière. Et il faut reconnaître la bonne volonté affichée par les autorités du pays au plus haut niveau et leur détermination à apporter une solution durable à ce problème.

«Il y a quelques mois, de fermes engagements ont été pris par le gouvernement pour le dragage de la brèche. Depuis le début de la campagne électorale, nous avons senti un grand vide », a déploré Macoumba DIÈYE, le président régional de l’Union de la pêche artisanale du Sénégal (UNAPAS) lors d’un forum national des membres de cette organisation à Thiaroye.

Mme Aminata MBENGUE NDIAYE, vos sœurs, vos frères et surtout vos parents saint-lousiens reposent beaucoup d’espoir sur vous en tant que Ministre de la Pêche. Nous souffrons. Nous souffrons dans notre ville, dans nos quartiers, dans nos maisons et dans nos chambres à chaque fois que la mer se déchaîne et s’acharne contre les populations exposées pour ne pas dire abandonnées.

Madame le Ministre, vous avez été Maire de Louga. Donc vous avez eu à gérer des problèmes sociaux difficiles et délicats en tant qu’édile mais aussi en tant que mère de famille.  Alors, vous êtes bien placée pour comprendre la souffrance que vivent vos sœurs  saint-louisiennes.  Nous disons vos sœurs parce que vous avez fait le lycée Ahmet Fall et votre passage a positivement marqué toutes les filles de votre génération.

Madame le Ministre, saviez-vous qu’en ce mois de Ramadan, vos sœurs mères de famille de la Langue de Barbarie coupent le jeûne au milieu des eaux dans un environnement insalubre qui expose leurs enfants, et les habitants à toute forme de maladie ? Nous avons organisé des séances de récital de Coran pour implorer le  Miséricorde du Tout puissant. Nous avons perdu au niveau de cette embouchure des centaines de nos proches : maris, frères et enfants.

Madame le Ministre, nous avons peur. Nous sommes terrorisés par les vagues marines qui s’écrasent dans la cour de nos maisons, de nos chambres, dans nos lits. Finalement, nous n’avons que nos larmes pour pleurer.

De nombreuses familles vivent des retombées de la pêche qui est secteur qui aspire une bonne partie de cet océan de chômeur à Saint Louis. Par conséquent, trouver une solution à cette situation serait une œuvre de délivrance publique. Délivrez-nous !

L’erreur fatale commise  sous l’ancien régime libéral pour régler le problème  des inondations de St. Louis, c’était d’ouvrir une brèche sur la Langue de Barbaries. Cette approche continue à faire des drames avec des centaines de morts dans la communauté des pêcheurs.

Aujourd’hui, les pêcheurs vivent une psychose permanente en voulant franchir l’embouchure. Sa traversée constitue maintenant un  exploit car en plus des pertes en vie humaine, les accidents  causent des dégâts matériels énormes avec la destruction des outils de travail.

Il urge maintenant de s’occuper du dragage de l’embouchure avec un chenal balisé qui permettra aux pêcheurs de sortir et de rentrer en toute sécurité comme l’ont recommandé des experts occidentaux, hollandais pour être plus précis.

Madame le Ministre, l’histoire retiendra que vous avez été la personne qui a sauvé des vies et des familles qui ont perdu, le sommeil depuis 2003, année d’ouverture de la brèche.

A travers cette lettre, nous remercions le Chef de l’Etat Macky Sall qui s’est, depuis toujours préoccupé de ce problème. Allons-y en fast track alors…

Madame le Ministre, prenez ce dossier en main pour la postériorité, le peuple de Saint Louis vous en serez grandement reconnaissant.Mme Soda FALL,Chef d’entreprise,Domu Ndar Piir

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*