MAINMISE DU PRIVÉ ETRANGER SUR LES COMMERCES A L’AIBD : Le Conseil des entreprises du Sénégal hausse le ton et annonce la couleur

MAINMISE DU PRIVÉ ETRANGER SUR LES COMMERCES A L’AIBD : Le Conseil des entreprises du Sénégal hausse le ton et annonce la couleur
MAINMISE DU PRIVÉ ETRANGER SUR LES COMMERCES A L’AIBD : Le Conseil des entreprises du Sénégal hausse le ton et annonce la couleur

 

http://www.seneweb.com Les membres du secteur privé national ne veulent plus regarder, impuissants, les entreprises étrangères gérer la restauration, le lounge et autres commerces à l’Aibd. Ce, à leur détriment. Babacar Diagne, Président du Conseil des entreprises du Sénégal (Cdes), avertit qu’ils ne comptent plus regarder cette situation perdurer.

  1. Diagne le privé national ne semble pas content de l’octroi des commerces de l’Aibd à des privés étrangers…

Il est temps que le ministre du Tourisme et des Transports aériens et le gouvernement prennent leurs responsabilités par rapport à l’accaparement des commerces, au niveau de l’Aibd, par le secteur privé étranger. On ne peut plus accepter qu’au Sénégal, la restauration à l’Aibd, le lounge et les commerces soient gérés par un secteur privé étranger.

De votre côté, que comptez-vous faire ?

Nous sommes prêts, nous secteur privé national, à reprendre l’ensemble des commerces de l’Aibd. Nous sommes en train de mettre en place un fonds d’investissement pour cela. Et je pense que tout ce qui est restauration, lounge et autres peut bel et bien être confié à des Sénégalais. Cela y va de notre souveraineté et de notre sécurité, hormis l’aspect économique.

Ce fonds, de quoi s’agit-il, au juste ?

Il s’agit d’une stratégie de mobilisation de fonds privés mise en place pour reprendre l’ensemble des commerces de l’Aibd. Le fonds est déjà disponible. Ce sont des entrepreneurs sénégalais qui ont mis en place ce fonds pour reprendre l’ensemble des commerces de l’Aibd. Que tout soit géré par les Sénégalais.

Quel message lancez-vous à l’autorité ?

Nous sommes prêts à en discuter avec les autorités administratives et la Direction de l’Aibd. Ce, pour trouver les voies et moyens pour que nous puissions reprendre les commerces à l’Aibd dont la construction a été entièrement financée par le contribuable sénégalais. Il faut que le patriotisme économique soit de mise au niveau de l’Aibd.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*